Centrafrique : Le pays commémore la 59e année de disparition de son président fondateur

0
41

BANGUI, 29 mars 2018 (RJDH)—La Centrafrique commémore ce 29 mars 2018 la 59e année de la disparition du président fondateur de la République Centrafricaine, Barthélémy Boganda.

Commencé comme prêtre catholique, Barthélemy Boganda a fini sa vie comme homme politique. Né le 4 avril 1910, il est encadré par des missionnaires qui l’envoient au séminaire où il a franchi toutes les étapes et devient premier prêtre centrafricain en 1938. Après quelques années de service dans plusieurs provinces du pays, Barthélémy Boganda  entre en politique avec la bénédiction de ses chefs.

En 1949, Barthélémy Boganda  crée son propre parti  le Mouvement pour l’Evolution Sociale de l’Afrique Noire (MESAN) et pose les verbes nourrir, vêtir, soigner, loger et instruire, comme l’orientation de sa politique.

Il est élu Maire de Bangui le 23 novembre 1956 avant de devenir  président du Grand Conseil de l’Afrique Equatoriale française en juin 1957.

Barthélémy Boganda proclame le 1er décembre 1958 la République Centrafricaine (RCA) entre temps territoire de l’Oubangui-Chari.

Le 29 mars 1959 alors qu’il revenait de Berberati où il a présenté le nouveau drapeau, Barthélémy Boganda est déclaré mort dans l’accident d’avion qui le transportait. Cette mort continue de faire débat en Centrafrique. Un homme politique centrafricain dans une thèse de doctorat, a remis en cause la mort de cet illustre centrafricain.

Barthélémy Boganda est un symbole de fierté nationale. Il est un repère même si parmi les autres pères de l’indépendance de l’Afrique, il est très peu connu.

Source : RDJH

RDJH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here