Washington confirme avoir tué deux hauts responsables d’Al-Qaïda lors d’un raid en Libye

0
27

Le gouvernement d’union nationale libyen a annoncé un raid des forces américaines qui a visé une « réunion de responsables terroristes » dans une maison dans la région d’Oubari, à quelque 1.000 km au sud de Tripoli.

Africom confirme la frappe et précise qu’il s’agit d’une opération de précision qui a permis de tuer deux chefs jihadistes dont Moussa Abou Daoud, un haut-gradé d’AQMI, un groupe jihadiste du Sahel affilié à Al-Qaïda.

La force américaine précise dans un communiqué transmis à VOA Afrique qu’ « aucun civil n’a été tué ».

>> Lire aussi : Une frappe américaine tue des « responsables terroristes » en Libye

Moussa Abou Daoud « était chargé de l’entraînement des recrues d’Aqmi en Libye pour mener des attaques dans la région », selon l’Africom.

« Il a fourni une indispensable aide logistique, des fonds et des armes à Aqmi, permettant aux terroristes de menacer des intérêts américains et occidentaux dans la région », précise encore le communiqué.

Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est livrée aux milices alors que deux autorités se disputent le pouvoir: d’un côté, le GNA reconnu par la communauté internationale et basé à Tripoli, et de l’autre, une autorité exerçant son pouvoir dans l’est du pays avec le soutien du maréchal Khalifa Haftar.

Le groupe Etat islamique (EI) avait profité du chaos pour s’implanter à Syrte en juin 2015. Le GNA a assuré avoir repris le contrôle de la cité en décembre 2016, avec le soutien aérien de l’armée américaine.

Mais plusieurs jihadistes se sont repliés vers le sud désertique libyen d’où ils tentent de se réorganiser, selon des analystes et des sources militaires libyennes.

Source : VOAAfrique

VOAAfrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here