Une ONG exige la libération d’un journaliste détenu pour « diffamation » en RDC

0
44

Journaliste en danger (JED) « exige la libération immédiate » du journaliste Serge Olivier Nkongolo, « détenu dans un cachot du parquet près le tribunal de grande instance de Tshikapa pour +diffamation+ », écrit l’organisation dans un communiqué.

M. Nkongolo travaille à la radio Kilimandjaro, une station émettant à Tshikapa, chef-lieu de la province du Kasaï.

Il a été convoqué mercredi par le parquet « à la suite d’une plainte déposée par M. Timothée Iyambo, conseiller juridique du gouverneur du Kasaï », ajoute JED.

>> Lire aussi : La nouvelle cheffe de l’ONU demande justice pour les victimes du Kasaï en RDC

Le journaliste a été auditionné sur un article qu’il a publié sur son compte Facebook « dénonçant le comportement, sans citer les noms, de certains agents du gouvernorat de province qui s’illustrent, selon lui, par des attaques et menaces contre les professionnels des médias », note le communiqué.

JED « dénonce l’instrumentalisation de la justice par des personnes détentrices d’une parcelle de pouvoir », et demande au gouverneur du Kasaï, Marc Manyanga, de « faire cesser toutes poursuites à l’encontre du journaliste qui n’a fait qu’émettre son opinion en toute liberté ».

« Je ne suis au courant de rien, et je n’ai donné l’ordre à personne de faire arrêter le journaliste », a déclaré le gouverneur Manyanga, interrogé par l’AFP.

>> Lire aussi : Au moins 15 morts dans une attaque dans le Kasaï

« Mais, si mon conseiller a été vexé dans ses intérêts privés, il est en droit de saisir la justice », a-t-il cependant ajouté.

Arrestations et détention de journalistes sont régulièrement rapportées en RDC, pays qui occupe la 154e place sur 180 dans le classement 2017 de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières (RSF).

Avec AFP

Source : VOAAfrique

VOAAfrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here