La MINUSCA aux cotes de la jeunesse pour la promotion de la reconciliation nationale à travers le sport et la culture

0
57

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) adhère à l’initiative de la jeunesse pour un développement positif par le renforcement de la cohésion sociale et la réconciliation nationale. C’est ce qui est ressorti de la conférence de presse conjointe organisée, mardi, par le Ministère de la jeunesse, l’artiste Ozaguin OZ et la MINUSCA, au centre Culturel Samba-Panza à Bangui, en prélude à une tournée musicale de l’artiste dans 14 villes du pays.

Du 31 mai au 22 avril 2018, la MINUSCA soutient une tournée de l’orchestre Nouvelle écriture d’Ozaguin, à travers 14 villes du pays. « La responsabilité d’un artiste pour son pays, dans un pays ruiné par la guerre, c’est de conscientiser nos frères à revenir au beau sentiment, et à ramener la paix. Il est de notre devoir de conseiller nos frères, surtout les jeunes qui sont pleinement impliqués dans la crise qu’a connue notre pays. C’est de leur faire savoir qu’n pays ne se construit pas par la guerre. Il nous appartient d’aider les Centrafricains à comprendre l’importance de la paix et le vivre ensemble en vue d’un développement positif », a expliqué l’artiste Ozaguin.

Ozaguin entend à travers sa musique, toucher un maximum de personnes, afin d’abandonner les violences et œuvrer pour la paix, la réconciliation nationale et le vivre ensemble. « La Centrafrique, ce n’est pas seulement Bangui, c’est toute l’étendue du pays. Tous les Centrafricains qui souffrent ont besoin de conseils, d’être assistés, c’est pourquoi j’ai choisi d’effectuer une tournée dans 14 villes de nos provinces, dont la première phase démarre le 31 mars », a-t-il souligné.

De son côté, le directeur de la Division de Communication stratégique et d’information publique de la MINUSCA Hervé Verhoosel, a félicité l’orchestre Nouvelle écriture et son artiste Ozaguin pour leur disponibilité à conscientiser et parler aux Centrafricains pour le retour de la paix, la cohésion sociale et le vivre-ensemble. Il a réitéré le soutien de la Mission à cette initiative de la jeunesse et appelle la population à soutenir cette tournée artistique.

Hervé Verhoosel a également rappelé les nombreuses initiatives de la jeunesse centrafricaine soutenues par la MINUSCA, tant au niveau sportif, culturel ou à travers la construction d’infrastructures dédiées à la jeunesse. « La MINUSCA s’investit, à travers ses projets à impact rapide, en faveur de la jeunesse. Nous avons aidé la construction ou à la réhabilitation d’infrastructures pour les jeunes. La richesse d’un pays c’est sa jeunesse, et la Centrafrique a de nombreux talents au sein de sa jeunesse. Il est important pour nous, MINUSCA, de continuer à soutenir cette jeunesse, de faire sa promotion afin d’aider le pays à retrouver le chemin de la paix », a déclaré le directeur de la Division de Communication stratégique et d’information publique de la MINUSCA.

Dénommée « Poupou ti siri » (le « vent de la paix » en langue locale Sango), cette tournée musicale se deroulera dans les villes de Damara, Sibut, Grimari, Bambari, Mbaïki, Boda, Mambéré, Berberati, Carnot, Baoro, Bouar, Yaloké et Boali. L’objectif est d’amener les jeunes à prendre conscience des avantages de la culture de la paix, de les encourager à promouvoir le respect de la vie et de la dignité pour tous, la diversité et la liberté de circulation dans leurs communautés respectives. L’entrée est gratuite.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here