Cinq civils tués dans une attaque de Boko Haram au Niger

0
20

« Les BH (Boko Haram) sont venus sur la place du marché vendredi en début de soirée, ils ont tiré sur la foule et ont emporté des vivres », a affirmé à l’AFP un résident de Toummour, une commune de la région de Diffa, visée par l’attaque.

Un élu local a « confirmé » le bilan de « cinq morts, tous des civils » et a fait également état de « plusieurs blessés », dans l’attaque.

>> Lire aussi : Au moins un militaire et 20 jihadistes tués dans un accrochage entre Boko Haram et l’armée au Tchad

« Le choc est immense: cette deuxième attaque de Boko Haram (après celle de janvier) a sérieusement secoué et bouleversé les populations », a commenté dimanche la télévision nigérienne sans fournir de bilan.

Le gouverneur de la région de Diffa (sud-ouest), M. Mahamadou Laoualy Dan s’est rendu samedi à Toummour pour « présenter ses condoléances » aux proches des défunts et « encourager » les éléments de l’armée qui « ont mis en déroute » les assaillants, a souligné la télévision.

« Nous demandons aux populations de tenir (…) 2018 sera une année décisive dans la guerre contre Boko Haram », a déclaré Mahamadou Laoualy Dan Dano devant les habitants de Toummour. Mi-janvier, 7 militaires nigériens ont été tués et 17 autres blessés dans une attaque à Toummour, à l’est de Diffa, vers le bassin du lac Tchad.

>> Lire aussi : La France au Sahel pour « une opération de longue durée »

Ces attaques sont intervenues après plusieurs mois d’accalmie dans la région de Diffa, théâtre depuis février 2015 de nombreuses attaques de Boko Haram.

Le 3 juin 2016, une attaque massive de Boko Haram avait fait 26 tués chez les militaires ainsi qu’un nombre inconnu de victimes civiles dans la ville de Bosso, à une vingtaine de kilomètres de Toummour.

Avec AFP

Source : VOAAfrique

VOAAfrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here