Centrafrique : quand le service sécuritaire de la Minusca déclenche une fausse alerte à Bangui

0
65

Dans un état d’ivresse avancé, deux cadres expatriés de la Minusca, en week-end à l’hôtel Ledger de Bangui, arrivent à déclencher une alerte générale dans toute la capitale ce samedi 24 mars vers 19 heures locales.

En effet, selon nos informations, trois cadres expatriés de la Minusca (Mission multidimensionnelle des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique), de passage à l’hôtel Ledger de Bangui, ont décidé de prendre un peu de verre en ami pour leur week-end.

Plus le temps passe, plus les trois collègues consomment davantage et par peur, l’un de trois quitte la table pour se rendre à la maison afin de se reposer.

En rentrant à la maison, l’homme n’a pas prévenu ses deux amis qu’il va rentrer avec le seul véhicule qu’ils avaient utilisé pour se rendre à l’hôtel.

Entre-temps, les deux autres amis continuent tranquillement leur week-end à l’intérieur de l’hôtel, mais au moment qu’ils décident de rentrer chez eux à leur tour, ils se sont rendus compte que leur véhicule Patrol immatriculé UN 1546 n’est plus à sa place d’avant.

Paniqués, les deux amis croyaient à un vol de véhicule opéré par un malfrat.

Du coup, ils ont décidé de déclencher une alerte générale au vol de leur véhicule dans toute la capitale.

Ce qui est étonnant dans toute cette affaire, une importante dispositive sécuritaire pour le quadrillage de Bangui a été mise en place par le service sécuritaire de la police de la Minusca, de la gendarmerie nationale et de la police centrafricaine.

Des chèques points ont été érigés partout dans les rues de la capitale, même les trois sorties de Bangui sont verrouillées par des gendarmes centrafricains. Ce qui a d’ailleurs alerté immédiatement nos journalistes sur place.

Pendant ce temps, les deux fêtards, qui ont pu rentrer à la maison par le biais d’un autre véhicule dépêché par la Minusca, ont découvert avec surprise que le véhicule soi-disant volé se trouve bel et bien à la maison chez eux. C’est là qu’ils ont appelé pour lever le dispositif de verrouillage de la capitale mis en place vers 19 heures.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here