Centrafrique : Plusieurs morts dans le combat intergroupe armé à Seko au centre du pays

0
99

BANGUI, 23 Mars 2018(RJDH) — Plusieurs personnes dont des enfants sont tuées hier jeudi 22 mars à Seko, localité située à 60 Km de Bambari. L’affrontement entre UPC et les Anti-Balaka en est la cause. L’information est confirmée au RJDH par la Minusca sans plus de précisions sur les localités où les blessés récupérés pour des soins.

Le combat entre les mouvements armés Union pour la Paix en Centrafrique(UPC) et les Anti-Balaka a été signalé depuis hier jeudi 22 mars.  Pour le moment, la situation reste fragile, «c’est vrai qu’il y a eu affrontement hier jeudi entre les éléments de l’UPC et les Anti-Balaka dont on déplore plusieurs morts y compris des enfants mais aussi des blessés », a confié au RJDH le directeur de la communication de la Minusca, Hervé Verhoosel.

Il a par ailleurs annoncé l’intervention des forces onusiennes afin de porter secours aux blessés, «les forces onusiennes sont intervenues hier et ont transféré les blessés dans un centre de santé dont je me réserve de vous donner le nom pour question de sécurité », a-ajouté Hervé Verhoosel.

Un chiffre exact sur le bilan n’a pas été donné par la Minusca. Selon les dernières nouvelles, la ville de Seko aurait été bouclée par les Séléka qui interdisent l’entrée à toutes personnes voire aux humanitaires. Du côté de l’Église Catholique, aucune nouvelle n’a filtré sur l’état de santé du père, curé de la paroisse Saint Charles Lwanga de Seko, Joseph Désiré Angbabata blessé par balle lors des affrontements.

Le village Seko vient de tomber sous le contrôle des groupes armés alors qu’un calme précaire règne depuis quelque temps à Bambari, chef-lieu de la Ouaka au centre du pays. Bambari qui commence à accueillir de nouveau les déplacés des villages environnants est de nouveau en proie à la violence.

Source : RDJH

RDJH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here