Remise de diplômes à 300 étudiants de l’Université de Bangui formés sur le bon usage de la langue française

0
113

Bangui – Le Chargé de mission au ministère de l’Enseignement Supérieur, représentant personnel du Recteur de l’Université de Bangui, Salomon Malinguinza a présidé, mardi 20 mars 2018 à Bangui, la remise de diplôme à 300 étudiants de la Faculté des Lettres et des Sciences humaines (FLSH) couplée avec la journée internationale de la francophonie, célébrée sur le thème : « La Langue Française, notre trait d’union pour agir ».

Le Responsable du Campus Numérique francophone, Anicet Doumous a expliqué que le projet d’offre de formation « français sur les objets spécifiques »vise à appuyer la langue française et de le développement de la francophonie en République Centrafricaine.

Il a souligné que c’est pour palier à la baisse de niveau de français dans son établissement que le doyen de la FLSH, Mathurin Songossaye a sollicité et obtenu le financement de la direction de l’Agence Universitaire de la Francophonie en région Afrique Centrale et les grands lacs pour la formation de 300 étudiants qui a débuté du 10 janvier au 09 février 2018.

Il a fait savoir que les modules de formation dispensés avaient été axés sur l’expression écrite et orale, le français de l’entreprise, la rédaction administrative, le français du journalisme et le français en francophonie.

S’agissant des activités marquant la journée internationale de la francophonie sur le Campus Numérique francophone, il a indiqué que du 17 au 20 mars, il y a eu des journées portes-ouvertes, la rentrée solennelle des étudiants qui suivent une formation à distance et la cérémonie de diplôme à ces 300 apprenants.

Selon Anicet Doumous, les Centrafricains fêtent la francophonie du fait que la langue française est un outil important de communication et il a invité ces lauréats à maitriser cet outil afin d’être très compétitifs sur le marché de l’emploi.

L’une des bénéficiaires de ce projet, Fabienne Bedet a exprimé sa satisfaction et a noté que grâce à cette formation, elle pourra rédiger une correspondance administrative, une lettre de motivation, une demande d’emploi mais surtout savoir écrire et s’exprimer correctement en français.

Il convient de rappeler que les prochaines phases de ce projet concerneront aussi bien les enseignants que d’autres acteurs ayant des soucis de perfectionnement en français.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here