L’ONU et la CEEAC pour une plus grande appropriation nationale du processus

0
57

Au terme d’une mission conjointe en République centrafricaine débutée le 15 mars 2018, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique Centrale, François Fall, et le Secrétaire général de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), Ahmad Allam-Mi, ont rencontré, ce samedi 17 mars 2018, la presse nationale et internationale face à laquelle ils ont réaffirmé le soutien de leurs organisations respectives aux initiatives en faveur d’une paix durable en RCA.

« Nous lançons un appel pour une plus grande appropriation nationale du processus politique en cours, par la sensibilisation et l’implication de toutes les forces vives du pays à la réussite de l’initiative africaine », a, invité François Fall qui s’exprimait au nom de la délégation. « Nous encourageons les pays de la région et toute la communauté internationale à soutenir l’initiative africaine et à fournir au panel des facilitateurs tout l’appui nécessaire afin de lui permettre de mener à bien sa tache dans l’intérêt de la paix en République centrafricaine et de la sous-région tout entière », a-t-il, par ailleurs ajouté.

Les deux personnalités ont, en outre, vivement condamné la persistance des attaques contre la population civile, le personnel humanitaire et les casques bleus de la MINUSCA, en dépit des efforts en cours pour ramener la paix et la stabilité dans le pays. Elles ont invité toutes les parties au conflit à déposer les armes et à s’engager de bonne foi dans la recherche d’une solution pacifique à la crise, dans le cadre de l’Initiative africaine pour la paix et la réconciliation en RCA.

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique Centrale, et le Secrétaire général de la CEEAC ont, enfin, souligné la nécessité d’une forte implication des partenaires régionaux et internationaux « pour que le Conseil de sécurité poursuive l’allègement de l’embargo sur les armes en vue de l’équipement et du réarmement des Forces armées centrafricaines (FACA) et encourage la MINUSCA à soutenir la restauration de l’autorité de l’État sur l’ensemble du territoire national », tel que mentionné dans la Déclaration sur la RCA adoptée lors de la 45e réunion du Comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC) tenue à Kigali, au Rwanda, le 8 décembre 2017.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here