Soutenir l’initiative africaine en cours en République centrafricaine

0
67

Arrivé, le jeudi 15 mars 2018, pour une mission de six jours en République centrafricaine, conjointement menée avec le Secrétaire général de la Communauté économique des états d’Afrique Centrale (CEEAC), Ahmad Allah-Mi, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique Centrale, François Fall, a rencontré, ce vendredi 16 mars 2018, les plus hautes autorités du pays en vue de soutenir l’initiative africaine en cours.

« Nous avons été reçus par le Premier Ministre, Simplice Mathieu Sarandji, à qui nous avons transmis les messages conjoints des Nations Unies et de la CEAC pour les encouragements dans les efforts entrepris par le gouvernement pour la stabilisation et aussi pour marquer notre appui au plan qui a été élaboré par l’Union Africaine à travers la feuille de route qui a été acceptée par tous », a indiqué François Fall au sortir de l’audience, ajoutant que « nous devons pouvoir travailler ensemble pour le dialogue, la réconciliation et le retour de l’autorité de l’Etat dans ce pays et montrer aux centrafricains que les Nations Unies et la CEAC se tiennent à leurs côtés jusqu’ à l’établissement d’une paix durable. »

Ahmad Allah-Mi a, pour sa part, rappelé qu’« au niveau de la CEAC les états membres sont très préoccupés par la situation en Centrafrique », soulignant que « la sécurité en RCA est liée a la sécurité dans la sous-région. » Le Secrétaire général de la CEEAC a, par ailleurs, indiqué que les réflexions se poursuivent avec la conviction qu’ « il faut activer les patrouilles mixtes au niveau des frontières de la Centrafrique ; activer aussi les commissions mixtes entre la RCA et certains de ses voisins ; régler le problème de la transhumance qui porte atteinte à la sécurité et ramener l’autorité de l’état ». Le Secrétaire général de la CEEAC a, enfin, rappelé la nécessité de « doter le pays de moyens sécuritaires afin que cette autorité puisse être recouvrée.

À l’issue de la rencontre avec le Chef de l’État centrafricain, Faustin Archange Touadéra, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique Centrale s’est réjoui du « point sur la situation politique et sécuritaire fait par le Président de la République et des progrès importants qui ont été accomplis dans certains domaines », notamment celui de la restauration de l’autorité de l’Etat « qui a permis le retour de certains préfets dans leur préfecture. » Toutefois, il a déploré la lente avancée de « la feuille de route qui doit déboucher sur le DDRR dans l’ensemble du pays. »

Plus tard ce même jour, François Fall et AHMAD Allah-Mi ont rencontré le Président de l’Assemblée nationale avec lequel ils ont eu les mêmes échanges sur la situation globale du pays et sur la contribution du Parlement dans les actions à mener pour rapide une sortie de crise en Centrafrique.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here