Centrafrique : quand le redoutable chef de bande de Bangassou Pino-Pino se fait arrêter par une faction rivale de la milice Anti-Balaka

0
249

Arrêté et attaché avec des corde ce vendredi 16 mars vers midi par une faction rivale de la milice Anti-Balaka progouvernementale basée au quartier Bangui-ville de Bangassou, le chef de bande et redoutable criminel Pino-Pino a été finalement libéré par ses ravisseurs quelques minutes après avoir compris le jeu.

« Nous l’avons arrêté pour lui faire comprendre qu’il n’est pas intouchable comme il le pense », a déclaré à CNC un chef de la faction progouvernementale de la milice Anti-Balaka à Bangassou.

Selon des informations recueillies sur place, les faits se sont déroulés au quartier Bangui-ville quand 4 éléments Anti-Balaka proches de Pino-Pino ont été arrêtés par le groupe progouvernemental de la milice à la suite d’une tentative de braquage au centre-ville.

Informé de l’arrestation de ses 4 hommes, le chef de bande Pino-Pino débarque personnellement dans le quartier général de l’autre faction rivale pour tenter de faire libérer ses 4 éléments en arrestation.

Au volant du véhicule de la marque Suzuki de la mission catholique que ses hommes ont braqué quelques jours plutôt, monsieur Pino-Pino se fait pointer immédiatement dès son arrivée par des éléments rivaux progouvernementaux.

Détenu quelques heures, il a finalement été libéré après une discorde prononcée entre ses ravisseurs au sujet de son transfert à la Minusca.

Cependant, le véhicule de la mission catholique conduit par Pino-Pino pour se rendre dans le quartier de ses rivaux, a été confisqué par ces derniers qui, peut-être, vont le remettre à son propriétaire.

Entre temps, la population, abandonnée par le gouvernement, redoute une possible contre-attaque de Pino-Pino, car, l’homme est dangereux pour tous ceux qui le connaîssent.

Par : Francis Ndoumba, CNC

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here