Arrestation d’un chef antibalaka à Bria en Centrafrique

0
34

« La Minusca confirme l’arrestation par ses éléments ce vendredi 16 mars en milieu de matinée à Bria (Haute-Kotto, centre) d’un leader antibalaka surnommé +Ramazzani+ », a déclaré à l’AFP le porte-parole de la Minusca, Hervé Verhoosel.

« De son vrai nom Jean Francis Diandi, il a été l’un des leaders antibalaka dans le camp de déplacés de PK3 à Bria depuis plusieurs mois », précise le porte-parole.

>> Lire aussi : Les déplacés du fleuve Oubangui en Centrafrique

Il est « responsable d’une série de violations des droits de l’homme y compris des meurtres. Il est aussi accusé d’une attaque le 4 décembre contre des Casques bleus, dont l’un a trouvé la mort. Il existait un mandat d’arrêt contre cet individu », ajoute M. Verhoosel.

Le 4 décembre 2017, un Casque bleu mauritanien avait été tué dans l’attaque d’un poste de police de la Minusca à Bria, devenant le quatorzième Casque bleu tué en Centrafrique depuis le début de l’année 2017. Trois autres Casques bleus avaient été légèrement blessés dans l’assaut.

Bria, ville diamantifère, est l’un des épicentres des tensions entre groupes armés en Centrafrique. Sont présents dans la région les groupes armés de l’Unité pour la paix en centrafrique (UPC), les deux branches du Front populaire pour la renaissance en Centrafrique (FPRC) et des antibalakas.

La Centrafrique est embourbée dans un conflit meurtrier depuis 2013. L’Etat n’a de contrôle que sur une maigre partie du territoire national. Les groupes armés s’affrontent dans les provinces pour le contrôle du diamant, de l’or et du bétail dans ce pays qui est l’un des plus miséreux au monde.

Avec AFP

Source : VOAAfrique

VOAAfrique

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here