Des cadres du PDCI sollicitent l’ex-président Bédié à se présenter en 2020 en Côte d’Ivoire

0
31

« Considérant que le président du parti est le meilleur militant actif du PDCI (…), le réseau des cadres PDCI Notre Héritage (…) demande instamment à Henri Konan Bédié d’être disponible aux sollicitations des Ivoiriens pour gouverner la Côte d’Ivoire dans la paix, la cohésion, la stabilité et la prospérité de notre nation », a déclaré Ouattara Aboudramane, membre du réseau des cadres PDCI.

>> Lire aussi : Le parti présidentiel veut l’union pour la présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire

Il a lu cette motion devant près de 10.000 militants rassemblés place Jean-Paul II, à Yamoussoukro, capitale officielle du pays et ville natale de l’ancien président Félix Houphouët-Boigny.

Ancien ministre, Henri Konan Bédié, alors président de l’Assemblée nationale, est devenu président de la République en 1993, à la mort d’Houphouët-Boigny. Elu en 1995, il a été renversé en 1999 par un coup d’Etat

Surnommé le « Sphinx » ou « HKB », Bédié était jadis un des principaux ennemis politiques de l’actuel président Alassane Ouattara. Il a ensuite accepté de le soutenir au 2e tour de la présidentielle de 2010 et lors de la crise ivoirienne (2010-2011) qui a suivi, puis au moment de sa réélection en 2016.

Le PDCI fait partie du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), la coalition qui soutient le président Ouattara.

Le PDCI assure avoir accordé son soutien à Ouattara en échange d’une promesse, jamais formalisée par écrit, de soutien du RHDP à un candidat issu du PDCI en 2020.

Dans sa motion, le réseau des cadres du PDCI insiste sur cette promesse, appelant au « respect de la parole donnée » et « des principes qui ont présidé à la création du RHDP », et « considérant l’appel de Daoukro (appel de Bédié à soutenir Ouattara) qui a permis la réélection dans le calme, la sérénité et la paix du président Alassane Ouattara ».

>> Lire aussi : Le projet de « parti unifié » en Côte d’Ivoire pas « à l’ordre du jour » au PDCI

Ce rassemblement en faveur de Bédié, absent mais représenté par son épouse, s’inscrit dans la course, déjà ouverte, à la succession du président Ouattara.

Son deuxième quinquennat s’achève en 2020 et il n’a pas définitivement fermé la porte à un troisième mandat.

>> Lire aussi : Le PDCI salue la nomination d’un nouveau chef du parti au pouvoir en Côte d’Ivoire

Les noms de plusieurs cadres PDCI ont déjà été avancés mais celui de HKB revient souvent également.

Le président Ouattara tente en vain depuis plusieurs années de faire fusionner le PDCI et son parti, le Rassemblement des républicains, en un grand parti unifié.

Avec AFP

Source : VOAAfrique

VOAAfrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here