Centrafrique : Le HCC convoqué pour ce vendredi devant la Cour des comptes

0
80

Le rocambolesque feuilleton opposant le Haut conseil de la communication (HCC) et les Soutiens de Touadera semble entré dans sa phase critique. Même si le Centrafricain lambda voit dans la convocation du HCC devant la Cour des comptes, pour le vendredi prochain, une simple interpellation, loin s’en faut ! Puisque dans ses dernières parutions, CNC a déjà annoncé un derby entre l’institution de régulation des communications et les Comités de soutien au Chef de l’Etat, et cette convocation tonne comme le compte à rebours.

Visiblement, Touadera s’en est mêlé au bras de fer inauguré entre le HCC et ses comités de soutien. Le communiqué radio signé d’un certain Paulin Polycarpe Yafara en date du 1er mars dernier annonçant en pompe le passage devant le Cour des compte de certains membres du HCC, porte l’attribue ‘’large diffusion’’. Evidemment, le communiqué a été diffusé de manière exagérée sur les ondes de la radio nationale.

Dans le communiqué, l’on retient en substance que le Greffier en chef de la Cour des comptes invite les personnalités ci-dessous à se présenter à l’audience définitive de la 3ème Chambre de la Cour des comptes qui se tiendra au Palais de justice de Bangui, le vendredi 9 mars 2018, à 10 heures, dans la salle de la Cour de cassation.

Il s’agit de Messieurs (1) José Richard Pouambi, Président du Haut conseil de la communication de transition (HCCT) ; (2) Blandin Songuel, Haut conseiller du HCCT ; (3) Jaques Mamadou, Ancien Directeur administratif et financier du HCC ; (4) Sylvain Guimbioko, Directeur administratif et financier du HCC ; (5) Jerry Merlin Wilibona – Modonamsé, Chef de service administratif financier et des ressources humaines du HCC. Outre ces personnalités, un Représentant du Ministère de la Communication et de l’information ; un Représentant du Ministère des Finances et du budget sont également invités.

« Le présent communiqué tient lieu de convocation », conclut de document.

Ce qui parait aberrant, c’est que cette convocation qui correspond à s’y méprendre à des manœuvres ourdies de culpabilisation des anciens Cadres du HCCT, est intervenue au même moment où le HCC, par le bien de son Président, José Richard Pouambi, interdisait au Porte-parole des Comités de soutien du Chef de l’Etat, en la personne de Blaise Didacien Kossomatchi, d’accès aux médias d’Etat, notamment la Radio Centrafrique, la Télévition centrafricaine et l’Agence Centrafrique presse. Voilà qui cache mal l’intention de Touadera de vouloir museler, telle une revanche, le Président du HCC pour la décision qu’il a prise.

Maintenant que le Président de la République s’en mêle au feuilleton, attendons vendredi prochain pour en avoir le cœur net.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here