Centrafrique : La Mairie du 6e Arrondissement de Bangui projette déguerpir des marchands installés sur les trottoirs du Marché Pétévo

0
27

Bangui — Dans le souci de favoriser la fluidité de la circulation routière au croisement Pétévo et ses environs, la Mairie du 6e Arrondissement de Bangui se propose de déguerpir les marchands ayant étalé leurs produits sur les trottoirs voire les petits kiosques. Annonce faite par Jean Nganavo, membre du conseil municipale.

Une période de deux semaines de sensibilisation par la Mairie du 6eme Arrondissement précèdera ledit déguerpissement a précisé Jean Ngonavo, 1er Conseiller à la Mairie du 6eme Arrondissement de Bangui. Cette initiative intervient trois semaines après le déguerpissement sur l’avenue des Martyrs et vise à libérer la voie occupée après l’ouverture du pont Sapéké.

Jean Ngonavo, 1er Conseiller à la Mairie du 6ème Arrondissement se dit conscient de la perturbation au niveau du rond-point Pétévo «C’est une réalité que nous vivons au quotidien dans les échanges avec les collaborateurs. Il ressort de tout cela que l’ouverture du Pont Sapéké est en grande partie à l’origine de cette perturbation au rond-point Pétévo. Cela se justifie par le fait que les taxis et bus qui stationnaient au niveau du pont se sont rabattus sur l’arrêt des taxis et bus du croisement Pétévo et c’est cela qui pose problème. C’est vraiment une situation qui nous préoccupe tous» a précisé le Numéro 2 de la Mairie du 6eme arrondissement.

Jean Ngonavo revient sur les étapes du déguerpissement des marchands installés sur la voie publique au niveau du Pétévo. «Nous avons prévu démarrer par la sensibilisation. Nous allons faire une descente le vendredi 09 Mars 2018 pour parcourir le tronçon et voir à quel endroit se trouve le nœud du problème. Ensuite nous allons inviter les personnes influentes, surtout les Leaders d’opinion et quelques Chefs de quartiers pour une concertation. Nous allons discuter avec eux et les exhorter à demander aux concernés de déguerpir. Enfin, il y aura un échange direct avec les concernés par la mesure. En cas de résistance ou de refus, on va passer à la vitesse supérieure» a-t-il prévenu.

Beaucoup de marchés de la Capitale vivent cette situation où les marchandises sont étalées à même le sol, handicapant la fluidité de la circulation des usagers de la chaussée.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here