Le Cameroun et le Maroc accordent leurs violons sur la CAN 2019

0
19

Le président de la FRMF, Fouzi Lekjaa, s’est voulu on ne peut plus clair sur les rumeurs qui faisaient état d’une volonté du Maroc de comploter avec le président de la CAF, Ahmad, pour retirer l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun et l’attribuer au royaume chérifien.

« On a tenu à vous parler pour mettre fin à des rumeurs qui ont circulé sur la place publique depuis un bout de temps. Je vous réitère la position de la Fédération et du royaume du Maroc. Le royaume est aux côtés de nos amis camerounais. Et la fédération est à la disposition de la fédération camerounaise pour faire de la CAN au Cameroun une fête du football africain. Donc finies les rumeurs (…). Les relations entre le roi du Maroc et le président Biya du Cameroun sont des relations qui se situent au-dessus des manifestations footballistiques », a déclaré le patron de la FRMF.

Pour sa part, Dieudonné Happi, président du Comité de normalisation de la Fecafoot, a insisté sur les bonnes relations entre les deux pays : « la relation entre le président de la République, Paul Biya, et le roi du Maroc n’a jamais souffert de quelque froid que ce soit. Marocains et Camerounais ont toujours vécus ensemble dans la paix, la concorde et la solidarité ».

Fouzi Lekjaa a laissé entendre que le Maroc est prêt à accompagner le Cameroun pour faire de cette CAN 2019 une belle réussite. « J’ai dit au président, vous choisissez les axes de partenariat. On est à vos côtés dès aujourd’hui pour mettre à votre disposition tous nos dispositifs, tous nos acquis pour faire de la CAN 2019, la première à 24 équipes, une fête du football africain sur les terres de notre cher pays frère et ami le Cameroun. ».

En visite début août 2017 à Ouagadougou au Buklina Faso, le président de la CAF Ahmad avait estimé que le Cameroun n’était pas prêt, même pour une CAN à quatre équipes.

Le Maroc s’était alors proposé d’accueillir la CAN 2019 qui regroupera 24 équipes pour une première fois. S’en était suivi une polémique sur une éventuelle conspiration contre le pays de Samuel Eto’o et de Roger Mila.

Source : VOAAfrique

VOAAfrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here