Baboua à l’école de la parité homme-femme et de l’autonomisation des femmes

0
29

Les habitants de la sous-préfecture de Baboua, à 90 km de Bouar (chef-lieu de préfecture de la Nana-Bambere), dans l’Ouest du pays, ont pris part, le 05 mars 2018, à un atelier sur le thème « Autonomisation de la Femme ». Cette activité de sensibilisation, qui s’inscrit dans le cadre de la semaine dédiée à la femme, a vu la présence de 125 personnes, dont une dizaine d’hommes.

Les participants ont été édifiés sur différents aspects du concept de genre, l’égalité de genre et la parité homme-femme comme fondement pour une autonomisation économique et personnelle de la femme.

Parmi les intervenants, la section Genre de la MINUSCA qui a mis l’accent sur l’éducation, particulièrement celle des filles, comme condition sine qua non pour un changement des conditions de vie et le statut social des femmes au sein de la société.

La section des droits de l’homme a, quant à elle, centré son intervention sur des instruments juridiques internationaux de promotion et de protection des femmes, et leur mise en œuvre en RCA. Le public a ainsi été édifié sur la Déclaration universelle des droits de l’homme, la Déclaration sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes, la Convention Internationale sur l’Elimination de toutes les formes de Discrimination à l’égard des Femmes (CEDEF), la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples et la Constitution centrafricaine du 30 mars 2016.

Autre présentation, celle de l’Agence centrafricaine de la Formation professionnelle et de l’emploi (ACFPE) relative à l’entreprenariat féminin comme stratégie d’insertion des femmes centrafricaines sur le marché de l’emploi. Occasion pour l’ACFPE de définir pour les participants ce que c’est que l’entreprenariat, et de les renseigner sur les secteurs d’activités porteurs d’emplois pour les femmes ainsi que les étapes à suivre pour initier une activité commerciale. Il s’est aussi agi de lever le voile sur l’appui dont les femmes peuvent bénéficier pour faire avancer leur projet professionnel.

L’atelier sur l’autonomisation a été fortement apprécié aussi bien par les autorités locales que les femmes, ces dernières ayant témoigné de leur intérêt à travers une participation active, principalement sur leur quotidien en liaison avec la thématique abordée. Des recommandations ont aussi été faites, relatives entre autres à la multiplication de telles initiatives de renforcement de capacités dans la région, mais aussi à la création d’une Maison des femmes.

Les autorités locales telles que le sous-préfète de Baboua, Beorofei Raphael, le maire de Baboua, Ngboko Barbou David, le député suppléant de Baboua 1, Narke Victor, le commissaire de police et le commandant de brigade de la gendarmerie de Baboua, ainsi que les Présidentes de l’Organisation des femmes de la Centre Afrique (OFCA) dans les communes de Baboua-centre, Besson, Beloko, Cantonier, ont rehaussé de leur présence cette rencontre initiée par la MINUSCA, à travers ses composantes de la Communication stratégique et de l’information publique, Genre et Droits de l’homme.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here