Au moins 1.334 réfugiés vulnérables ont été évacués de Libye

0
30

« A ce jour, nous avons évacué 1.334 réfugiés vulnérables de Libye », dont « 1.020 au Niger » et « 312 en Italie », a affirmé M. Mignone lors d’une table ronde à Paris organisée par l’Ifri (Institut français des relations internationales).

Ce total n’est qu’une fraction des 48.000 réfugiés enregistrés en Libye, mais le HCR espère évacuer « entre 5 et 10.000 réfugiés cette année », a ajouté le chef de mission, précisant qu' »on arrivera sans doute à 8.000″ au total.

Pour cela le HCR compte notamment sur le « centre de transit » qu’il met sur pied à Tripoli, avec une capacité d’accueil de 1.000 personnes. « D’ici deux mois une partie du centre » sera prête « avec une capacité de 160 personnes », a-t-il affirmé.

>> Lire aussi : Des migrants arrivés en Italie racontent un naufrage

Conçu comme une « alternative » aux centres de détention, ce centre permettra d’accélérer les évacuations: « Le plan est d’avoir six évacuations par mois avec un avion de 135 places », soit « 810 personnes par mois, si au Niger les gens peuvent sortir » pour aller vers des pays d’accueil.

Or c’est là que le bât blesse, les réinstallations de ces « exfiltrés » plafonnant à 25 environ, arrivés en France en décembre. La réinstallation consiste, pour un pays, à aller auditionner sur place les réfugiés qu’il va accueillir, sur une liste pré-établie par le HCR.

« Le Niger est l’un des pays les plus pauvres du monde » et « les Européens doivent faire leur part aussi. Si le processus est trop long, le centre de transit au Niger va être bloqué », a averti le responsable du HCR.

C’est pourquoi « on a besoin d’autres centres dans d’autres pays africains » » et pour cela « on négocie avec des pays du Maghreb et d’Afrique sub-saharienne », a affirmé M. Mignone, en évoquant « le Burkina-Faso, le Tchad, le Maroc… »

Avec AFP

Source : VOAAfrique

VOAAfrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here