Une gendarmerie incendiée par des lycéens en colère en Côte d’Ivoire

0
35

« Suite à l’assassinat lundi d’une élève de 14 ans, au lycée de M’Bahiakro (région de l’Iffou), les élèves de ce lycée ont abandonné les cours mardi pour paralyser la ville et saccager la gendarmerie nationale, réclamant justice pour leur camarade », a affirmé à l’AFP une source préfectorale, jointe au téléphone.

« Ils ont incendié la gendarmerie », a poursuivi cette même source, faisant état de « plusieurs blessés », surtout parmi les élèves.

>> Lire aussi : 345 anciens délinquants mineurs resocialisés en Côte d’Ivoire

Les lycéens, qui reprochent aux gendarmes leur inaction, demandent l’ouverture d’une enquête afin qu’on puisse mettre aux arrêts « le ou les auteurs de ce crime ».

« Ce sont nos enfants et nous les comprenons même si nous ne sommes pas d’accord avec ce qu’ils ont fait à la gendarmerie », a déclaré Touré Siaka, commerçant à M’Bahiakro, joint au téléphone.

Lundi, le corps de Glahou Edmond Chanceline, 14 ans, élève en classe de 5ème, égorgé et vidé de son sang, avait été découvert dans les environs de la prison de la ville, ce qui a créé une consternation et une psychose générale.

Un gendarme et un civil avaient été tués, le 17 février, dans une émeute similaire à Bloléquin, ville de l’ouest ivoirien, où la population avait saccagé la gendarmerie.

Les résidences du préfet et du sous-préfet avaient été saccagées par la population en colère contre les gendarmes.

Avec AFP

Source : VOAAfrique

VOAAfrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here