fbpx
dimanche, novembre 18, 2018
Accueil Actualités Centrafrique : Moins de 30 % des filles sont scolarisées dans...

Centrafrique : Moins de 30 % des filles sont scolarisées dans la Sous -préfecture de Boali

0
86

BOALI,  06 Mars 2018(RJDH)–La déperdition scolaire chez les filles à Boali, devient un handicap qui ne dit pas son nom mais qui prend de plus  en plus de l’ampleur dans cette localité où le taux d’analphabétisme est élevé.

La scolarisation des filles est encouragée alors que dans plusieurs villes du pays, la déperdition scolaire des filles devient de plus en plus inquiétante. C’est le cas de la ville de Boali, située à 95 KM de Bangui.

Cécile Clémentine Piozza, Principale du Collège d’enseignement Secondaire  de Boali explique les causes de cette déperdition scolaire. «La déperdition scolaire chez les filles est vraiment déplorable dans la ville de Boali en ce sens que Boali est une ville touristique où beaucoup de gens y viennent dans le but de profiter de ces filles qui après avoir abandonné les études se livrent à la prostitution pour certaines, à la vente des Chikouangues, et du poisson grillé pour d’autres» a-t-elle précisé.

Elle revient sur la cause principale de cette déperdition  et pointe du doigt les parents qui n’assument pas leur responsabilité. «La cause principale de cette déperdition est le manque de suivi scolaire des filles par leurs parents. A Boali vers 21 heures ou 22 heures, les petites filles  de 10 à 11 ans jalonnent la route au niveau du marché pour se livrer au vagabondage sexuel ou pour divaguer sans que les parents ne s’inquiètent de ce comportement calamiteux» a-t-elle ajouté.

Cécile Clémentine Piozza, parle de la stratégie à mettre en place. «Nous sommes en train de mettre en place une stratégie qui consiste à sensibiliser les parents sur leur rôle déterminant, dans l’éducation de leurs filles afin de minimiser le taux de déperdition élevé à Boali » a-t-elle conclu.

Hormis la ville de Boali, la déperdition chez les filles est en train de gagner du terrain sur le territoire de la République Centrafricaine

Source : rjdh.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here