Astori est mort après un ralentissement du coeur

0
45

Les examens pratiqués mardi ont révélé « un arrêt cardiaque sans explication macroscopique, vraisemblablement à cause d’une bradyarythmie », rapportent les médias italiens.

« Ce n’est que dans deux mois, quand nous aurons les diagnostics définitifs, que l’on pourra dire avec certitude qu’il n’y avait aucune cause décelable ou aucun autre élément de quelque type que ce soit », a ensuite déclaré Antonio de Nicolo, le procureur de la République d’Udine, la ville où le joueur est décédé dans son sommeil, à l’âge de 31 ans, dans la nuit de samedi à dimanche.

Dès dimanche, le procureur avait parlé d’un probable décès « par arrêt cardio-circulatoire de causes naturelles », ce que semble confirmer l’autopsie. Le Parquet a en tous cas autorisé la remise du corps d’Astori à sa famille.

Mercredi, il sera exposé dans une chapelle ardente installée à Coverciano, le centre d’entraînement de l’équipe d’Italie de football.

Jeudi, des funérailles se tiendront ensuite dans la basilique Santa Croce de Florence avant un enterrement près de Bergame, dans le nord de l’Italie, là où Astori a grandi et où vivent encore ses parents.

En attendant, les hommages se multiplient à Florence, où les grilles du stade Artemio Franchi sont désormais recouvertes de dizaines de dessins, de messages, de banderoles et d’écharpes en souvenir d’Astori.

Juste avant de participer à leur premier entraînement depuis la mort de leur capitaine, les joueurs de la Fiorentina, ainsi que l’ensemble du staff, se sont justement rendus devant le stade pour un premier hommage.

Le Croate Milan Badelj, vice-capitaine de l’équipe, a déposé une rose blanche sur le grillage et les joueurs ont installé deux maillots d’Astori dédicacés et une grande photo de leur capitaine.

Ils ont ensuite observé une minute de silence terminée par des applaudissements lancés par l’entraîneur Stefano Pioli. Les supporters présents ont alors commencé à crier « Forza ragazzi ! (courage les gars, ndlr) ».

Dans la matinée, le club florentin et celui de Cagliari, où Astori a fait ses débuts en Serie A et joué pendant six saisons, avaient annoncé de façon conjointe qu’ils allaient retirer le maillot N.13, celui que l’ancien international portait dans les deux clubs.

« Pour honorer sa mémoire et rendre indélébile le souvenir de Davide Astori, Cagliari et la Fiorentina ont décidé de retirer de façon conjointe le maillot portant le N.13 », a écrit la Fiorentina sur Twitter. Le message était accompagné d’une photo de l’ancien défenseur central portant son maillot, légendée ainsi: « Ce maillot est le tien pour toujours ».

Florence se prépare aussi pour les funérailles de jeudi dans la basilique Santa Croce, l’un des plus importants symboles de la ville toscane, et pour la journée de deuil annoncée par le maire Dario Nardella.

Les drapeaux devraient ainsi être baissés à mi-mât sur tous les édifices publics et des signes de deuil seront apposés sur les véhicules de service public.

Le maire a également invité les habitants de la ville à observer une minute de silence, y compris dans les écoles, à 13 heures, en référence au numéro de maillot d’Astori. Les volets des commerces de la ville devraient aussi être baissés entre 13h et 13h10.

Dimanche, la ville sera ensuite à nouveau saisie par l’émotion quand la Fiorentina jouera son premier match sans son capitaine. Ce sera à 12h30 face à Benevento. Le petit promu, lanterne rouge de Serie A, a annoncé que ses joueurs porteraient un maillot spécial, avec écrit sur la manche « Ciao Davide ».

Avec AFP

Source : VOAAfrique

VOAAfrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here