Un présentateur TV accusé d' »outrage à la police » libéré sous caution en Egypte

0
38

Khairy Ramadan, présentateur de la chaîne gouvernementale Al-Oula, a été libéré après le versement d’une caution de 10.000 livres (environ 460 euros), selon cette source.

Sa détention était intervenue quelques jours après que le parquet général eut promis de poursuivre les médias en cas de diffusion de « fausses informations ».

>> Lire aussi : Les médias dans le collimateur du pouvoir en Egypte

M. Ramadan s’était présenté au parquet samedi, selon la source judiciaire.

Il avait rapporté dans son émission « L’Egypte aujourd’hui », diffusée sur la chaîne Al-Oula, le témoignage de la femme d’un officier de police dont les revenus ne suffisent pas à subvenir aux besoins du foyer.

A trois semaines de l’élection présidentielle, que le président Abdel Fattah al-Sissi devrait remporter faute d’adversaire sérieux, les autorités resserrent l’étau autour des journalistes égyptiens et étrangers.

Alors qu’une vaste opération antijihadiste est en cours dans le Sinaï, toute parole sur les forces de sécurité est particulièrement scrutée. M. Sissi a mis en garde les médias contre la publication d’informations jugées diffamatoires vis-à-vis de l’armée, en les qualifiant de « haute trahison ».

Les autorités ont été particulièrement échaudées par un récent reportage de la BBC qu’elles jugent mensonger sur la répression en Egypte.

Avec AFP

Source : VOAAfrique

VOAAfrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here