Centrafrique : panique générale à Bangassou après la prise de Rafaï ce samedi par l’UPC

0
217

Comme nous l’avons annoncé dans l’un de nos articles le 3 mars dernier, la sous-préfecture de Rafaï, située à environ 120 kilomètres de Bangassou, vient d’être tombée entre les mains des rebelles de l’UPC, après celle de la commune de Guerinda située à 50 kilomètres de Rafaï. Tandis qu’à Bangassou, c’est la panique qui domine.

En effet, selon les informations recoupées, la sous-préfecture de Rafaï est tombée hier soir entre les mains des rebelles de l’ex-coalition Séléka, faction UPC dirigée par Ali Darassa, après avoir envahi jeudi la commune de Guerinda à une cinquantaine des kilomètres au nord.

Le bilan provisoire n’est pas disponible pour le moment, car, toutes les lignes téléphoniques sont coupées et il est pratiquement difficile de joindre Rafaï par téléphone.

Cependant, les miliciens Anti-Balaka de Bangassou, qui devraient porter secours à leurs compagnons de Rafaï, viennent de perdre quatre de leurs combattants dans un acte de braquage perpétré dans le village Ndoh en République démocratique du Congo.

Selon nos informations, les quatre miliciens Anti-Balaka qui ont trouvé la mort s’étaient constitués à un petit groupe de six miliciens pour aller braquer un commerçant centrafricain, réfugié dans un camp à l’autre côté de la rive Oubangui qui sépare la RDC et la RCA vers Bangassou.

Entre temps avant leur arrivée, la cible, informée de la situation, s’est préparée activement avec ses armes au point. Au moment du braquage, l’homme a pu assassiner deux de six braqueurs venus de Bangassou en RCA et deux autres se font engloutis par la vague de la rivière au moment de leur fuite. En tout, 4 de 6 ont trouvé la mort dans leur action de braquage.

Cependant à Bangassou, la prise de la sous-préfecture de Rafaï fait trembler la ville pourtant à 120 kilomètres de là.

Comme nous l’avons annoncé la fois dernière, l’objectif de ces rebelles serait de prendre la ville de Bangassou prochainement.

Iront-ils jusqu’au bout de leur objectif ?

Difficile de le savoir pour l’instant, car la Minusca, positionnée dans la commune d’Angoumare à une cinquantaine de kilomètres de Bangassou sue l’axe Rafaï, pourrait bien stopper leur ardeur, même si celle-ci n’a pas bougé pour le moment. Cela ne va pas tarder selon nos informations.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here