samedi, décembre 15, 2018
Accueil Actualités Centrafrique : «L’action humanitaire en Centrafrique reste sous-financée», selon Buti-Kale Représentant du...

Centrafrique : «L’action humanitaire en Centrafrique reste sous-financée», selon Buti-Kale Représentant du HCR-RCA

0
48

BANGUI, le 02 Mars 2018 (RJDH)—Le Haut-Commissariat pour les Réfugiés (HCR) en Centrafrique, a organisé un atelier de deux jours avec les autres agences sœurs et ONG partenaires en vue de planifier le cycle de la gestion de ses projets pour 2019-2020. Cet atelier de deux jours a permis au HCR et à ses partenaires d’élaborer de nouvelles stratégies d’appui au gouvernement afin de l’aider à travailler pour le retour des déplacés.

Cet atelier de deux jours (28 février-1er mars) organisé par le HCR lui a permis d’identifier les besoins des personnes déplacées afin de planifier son plan d’opération pour 2019-2020. Le plan stratégique adopté lors de cet atelier lui permettra de faciliter le retour des déplacés centrafricains.

Buti-Kale, représentant du HCR en Centrafrique, indique que les priorités de son agence sont de tout mettre en œuvre pour que les déplacés retournent chez eux en toute quiétude. «L’une des priorités est d’arriver à offrir l’espoir aux personnes déplacées, l’espoir de retrouver la possibilité de retourner chez eux et de reprendre une vie normale » a-t-il déclaré.

Mais il déplore le sous-financement des opérations de retour des déplacés en Centrafrique, « les opérations en général en RCA sont sous-financées. Nous avons besoin pratiquement de 500 000 000 US Dollars pour arriver à couvrir les besoins dans tous les secteurs» a-t-il indiqué.

Saint-Floris Nangas, coordonnateur du Projet d’Appui au Retour en Centrafrique (PARED-RCA), a déclaré que les priorités définies dans cet atelier permettront au gouvernement d’élaborer des projets en tenant compte de celles-ci. «A travers la planification que nous avons finalisée aujourd’hui, nous pouvons valablement rédiger des projets en tenant compte des priorités retenues au cours de cet atelier» a-t-il affirmé.

Cet atelier est une occasion pour le HCR, le gouvernement centrafricain et autres partenaires d’établir les priorités en ce qui concerne le retour des déplacés en Centrafrique.

Source : rjdh.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here