Centrafrique: La Minusca rappelle les prérogatives de l’Etat dans la protection de la population civile

0
78

Bangui — La protection de la population civile est une prérogative d’un Etat et aucun groupe armé ne peut s’autoproclamer protecteur d’un quartier ou d’une ville. L’Etat centrafricain, appuyé par la Minusca travaillera pour désarmer ces bandits armés. Cette déclaration a été faite ce mercredi par Vladimir Monteiro, porte-parole de la Mission, pendant la Conférence de presse hebdomadaire de la Minusca.

Cette intervention vient une semaine après les récents évènements qui se sont produits dans le 3éme arrondissement de Bangui notamment au Km5, opposant les deux groupes d’auto-défense, se trouvant dans cette zone de la capitale et qui prennent en otages les commerçants et les habitants.

Vladimir Monteiro, porte-parole de cette mission a rappelé la restauration de l’autorité de l’Etat en ces termes: «il est inadmissible que des gangs prennent en otage un quartier, circulent avec des armes et commettent des exactions comme ils l’ont fait récemment. La protection des populations est une prérogative de l’Etat Centrafricain dans ce cas-ci qui est appuyé par la Minusca. Et aucun groupe ne peut s’autoproclamer protecteur d’un quartier ou d’une ville ».

Des réunions de concertation sont en train d’être initiées avec les autorités nationales pour restaurer l’autorité de l’Etat et de ramener l’ordre dans le pays.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here