Session criminelle : La Cour interroge six compagnons d’Abdoulaye Hissène

0
72

Bangui – La Cour criminelle de Bangui,présidée par Rock-Alfred Ngoumbré, a poursuivi, lundi 26 février 2018 à Bangui, les interrogatoires des éléments de l’ex-coalition Séléka, poursuivis pour association de malfaiteurs, détention illégale d’armes et munitions de guerre, atteinte à la sûreté de l’Etat, destruction d’édifices publics et rébellion.

Abdel Nebou, Ahamat Issa, Imael Issa, Mahamat Salé,Laurent Mbériot et Issène Abakar, six compagnons de l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports Abdoulaye Hissène, ont répondu lundi aux questions de la Cour visant notamment à élucider les circonstances de leur engagement auprès de ce dernier, leur responsabilité dans le chargement dans les véhicules du convoi des armes et autres effets militaires ainsi que la question d’un ordre de mission détenu par l’ancien ministre.

Au cours de ces interrogatoires, certains accusés se sont abstenus de répondre aux questions de la Cour, tandis que dautres ont répondu de manière brutale, conduisant le Procureur général, Eric-Didier Tambo, à relever que « S’ils ne respectent pas la Cour, le ministère public interprète ce comportement comme des circonstances aggravantes, et il va prendre ses responsabilités, et la Cour en tirera les conséquences ».

L’audience de ce mardi 27 février devrait commencer plus tôt que d’habitude, selon le voeu du président Alfred Rock Ngoumbré, visiblement soucieux d’aller vers l’épilogue de ce procès qui dure depuis déjà une quinzaine de jours.

Les 16 accusés qui comparaissent devant les assises faisaient partie d’un convoi de 7 véhicules dirigé par Abdoulaye Hissène et stoppé par les forces de la Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations-Unies pour la Stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA), à Galafondo, après avoir franchi par la force des armes la barrière du pk 12 (porte nord de Bangui), dans la nuit du 12 au 13 août 2016.

François Biongo / ACAP

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here