RCA : le plan national de protection de la biosphère prend du retard

0
36

Les experts du ministère centrafricain en charge des Eaux, forêts et environnement ont procédé à l’évaluation du Plan d’action 2015-2025 pour la protection de la biosphère en Centrafrique. L’initiative, lancée par la Direction de la division de la science exacte et naturelle à la Commission nationale pour l’UNESCO, a conclu à retard dans l’exécution du plan.

L’UNESCO est très engagée dans la protection de la biosphère en Centrafrique. Conformément à cet engagement, la Direction de la division de la science exacte et naturelle à la Commission nationale pour l’UNESCO a appelé les experts du ministère centrafricain en charge des eaux, forêts et environnement à l’évaluation du Plan d’action 2015-2025 pour la protection de la biosphère.

Dans un pays qui reste en proie à la violence depuis plusieurs années, cette activité était longuement passée sous silence, alors que les autorités centrafricaines avaient conclu un partenariat avec l’agence onusienne qui remonte à pas moins de 40 ans.

L’UNESCO qui avait encore récemment doté le pays de ce tout nouveau plan a jugé qu’il était temps de faire le point sur les avancées effectuées dans le cadre de cette initiative afin de tirer des conclusions pour les prochaines étapes.

«L’UNESCO entend appuyer abondamment les pays pour pouvoir conserver leur biodiversité. Il fallait prendre du recul et s’interroger sur ce que nous avons pu faire pendant les 40 années de collaboration afin d’en tirer des leçons et de pouvoir répertorier les bonnes pratiques ainsi que les mauvaises pour pouvoir en tenir compte lors de la mise en œuvre de la prochaine stratégie de l’UNESCO», a précisé Béni Béina, directeur de la division de la science exacte et naturelle à la commission nationale centrafricaine pour l’UNESCO.

Lire la suite sur: https://afrique.latribune.fr/politique/politique-publique/2018-02-27/rca…

Source : Africatime

Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here