Centrafrique : second anniversaire du Président Touadera au pouvoir, la mobilisation bat son plein à Bangui.

0
203

Si, dans l’arrière-pays, la population ne sait à quel saint se vouer, à Bangui, dans tous les départements ministériels et directions générales des sociétés parapubliques les fonctionnaires, employés et agents de l’Etat s’étonnent de voir certaines de leurs salles de conférence ou bureaux des ministres si celles-ci font défaut, abriter des réunions préparatoires pour la célébration du deuxième anniversaire de l’accession au pouvoir du Prince de Damara Faustin Archange Touadéra et la naissance de son parti.

Même si cela reste encore discret pour le grand public, dans le camp du Prince, les choses avancent lentement et surement vers un succès inédit. Nous confirme une source proche des organisateurs qui affirme en outre que c’est la situation sécuritaire dans l’arrière-pays et au quartier musulman de pk5 qui empêche les organisateurs de tambouriner le calendrier des festivités.

D’après nos informations, pour cette fête qui cache une autre, un budget prévisionnel d’un milliard et demi de F CFA, est arrêté.

Mobilisation financière

Sur le plan financier, l’objectif assigné au comité d’organisation, mobiliser davantage des ressources financières fixées par le Chef de l’État. Cela s’élève à plus d’un milliard de F CFA. En ce sens, tous les cadres at agents de l’Etat nommés par décret du président Touadéra et ceux dont leurs décrets n’ont pas été sciemment abrogés par ce dernier, sont appelés à visiter à la cagnotte.

Une fête qui cache une autre

Lors du premier anniversaire, plus de 700 millions de F CFA ont été dispatchés. Cette année, presque le double. Pour cause, la naissance du nouveau parti présidentiel. Plusieurs délégués achetés dans les provinces seront à Bangui, des effigies à la gloire du Prince de Damara, des festivités dans les arrondissements de Bangui. C’est qui justifie l’augmentation du budget. Nous résume un membre du directoire du parti.

Pour la communauté internationale qui assiste le président Touadéra depuis son accession au pouvoir, c’est la course à la législative de 2021 qui commence alors que la priorité des priorités de Centrafricain lambda c’est le retour de la sécurité.

« J’ai été rapproché par la famille politique du président Touadéra. Et d’après eux, le président Touadéra ne veut voire à l’Assemblée national en 2021 que par des députés aux couleurs de son parti ». Lance un élu indépendant de la nation.

Une chose est sûre, le président Touadéra, d’après une source bien informée, veut s’en passer de la position de la communauté internationale pour annoncer au public lors de son deuxième anniversaire, le nom de son parti. Une décision qui pourrait lui perdre ses grands soutiens.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here