Centrafrique : Les commerçants du Km5 portent un démenti aux propos du Ministre de la Sécurité publique

0
139

BANGUI, le 27 Février 2018(RJDH)—Les commerçants du Km5 ont porté un démenti aux propos du ministre de la Sécurité publique les accusant de soutenir les groupes armés perpétrant des exactions dans la localité. Position exprimée dans une interview accordée par Youssouf Dibrine et Moussa Fadoul à nos confrères de la Radio nationale.

Dans sa déclaration à la presse au lendemain des événements s’étant soldés par trois morts d’homme, le ministre de la Sécurité publique, Henri Wanzé Linguissara a accusé les commerçants du Km5 d’avoir financé un camp au détriment de l’autre pour renverser « Force » un ancien élément des FACA devenu chef des groupes armés de la localité. C’est dans ce contexte que les commerçants ont réagi pour réfuter les accusations du membre du  gouvernement.

Selon eux, la déclaration du ministre est nulle et dénuée de toute vérité «nous voulons par notre position rejeter la déclaration du ministre de la Sécurité publique qui a affirmé que ce sont les commerçants qui soutiennent «You» et que c’est ce dernier qui sème le désordre dans la localité. Contrairement aux propos du ministre, c’est «Force», un déserteur de l’armée qui crée le désordre dans le km5» a scandé Youssouf Dibrine, l’un des responsables des commerçants du km5.

Le contrôle du commerce semble être le nœud gordien de cette guerre qui mobilise les paries prenantes à cette confrontation. Le positionnement des leaders des groupes armés du km5 vis-à-vis du gouvernement plonge plusieurs observateurs dans l’embarras. En accusant les commerçants, le ministre de la Sécurité s’est vu renvoyer la balle. Les commerçants du km5 ont observé une journée d’inactivité à l’issue de laquelle ils ont décidé de ne plus donner de l’argent aux groupes armés. Cette décision fait suite à l’incendie des commerces suite aux disputes inter membres des groupes armés sur une aire de jeu.

Source : RDJH

RDJH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here