Le parti au pouvoir se dit large vainqueur des législatives à Djbouti

0
28

L’Union pour la majorité présidentielle (UMP) a remporté 58 des 65 sièges de députés, soit trois de plus que lors du scrutin de 2013, a annoncé dimanche soir à l’AFP un haut responsable du parti au pouvoir, Mohamed Abdallah Mahyoub.

Aucun chiffre concernant la participation n’a été fourni. Quelque 194.000 électeurs étaient inscrits dans cette ancienne colonie française, indépendante depuis 1977 et qui occupe une position stratégique à l’entrée de la mer Rouge.

L’UMP a remporté tous les sièges en dehors de Djibouti-ville et 28 des 35 sièges dans la capitale, les sept autres revenant à l’UDJ-PDD.

>> Lire aussi : Les Djiboutiens aux urnes pour les législatives

M. Guelleh, au pouvoir depuis 1999, avait aisément été réélu (86,68%) lors de l’élection présidentielle de 2016, en profitant de la division de l’opposition, dont une grande partie avait boycotté le scrutin.

Le même scénario s’est répété pour ces élections législatives. Le MRD, le Radde et une branche de l’ARD ont décidé de ne présenter aucun candidat. D’autres partis d’opposition ont choisi au contraire de participer, mais ils n’ont aligné de candidats que dans certains endroits: le CDU à Ali Sabieh (sud), l’UDJ-PDD à Djibouti-ville et l’autre branche de l’ARD à Tadjourah (centre).

Ceux qui ont prôné le boycott estimaient que ces élections ne pouvaient en aucun cas être justes et transparentes, et que les partis d’opposition qui y prenaient part ne faisaient que cautionner le régime.

Une innovation marquait ce nouveau scrutin législatif, puisque la loi prévoit désormais que 25% des sièges de députés sont réservés à des femmes, contre 10% auparavant.

Ce quota a été presque atteint, 15 femmes, dont 14 de l’UMP et une de l’UDJ-PPD, ayant été élues, selon M. Mahyoub.

Avec AFP

Source : VOAAfrique

VOAAfrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here