La RDC et la Centrafrique procèdent à un échange de prisonniers

0
51

C’est un échange de bons procédés entre la République démocratique du Congo (RDC) et la République centrafricaine (RCA). Kinshasa a accepté d’extrader, jeudi 22 février, un chef anti-balaka du sud-est centrafricain, Romaric, ainsi qu’un de ses lieutenants qui avaient fui au Congo, en décembre. En échange, Bangui a remis, au Congo, deux hommes accusés, par Kinshasa, d’être des rebelles proches de John Tshibangu, ancien colonel arrêté fin janvier en Tanzanie et extradé vers Kinshasa.

L’avion, en provenance de Kinshasa, a atterri, jeudi matin, à Bangui. A son bord, Romaric et un autre anti-balaka recherché par la RCA. Romaric est l’un des leaders anti-balaka qui mettent en coupe réglée Bangassou et le sud-est de la Centrafrique, depuis mai 2017. A son palmarès notamment l’attaque sanglante de Bema, en août dernier.

En raison de luttes de pouvoir entre chefs anti-balaka locaux, Romaric avait fui de l’autre côté de la frontière, en RDC, en décembre dernier. Selon des informations RFI, il a été arrêté par les renseignements congolais à Dungu, à environ 200 km de la frontière vers le sud-est, le 3 janvier dernier, avec trois autres personnes.

L’avion congolais n’est pas reparti à vide jeudi soir pour Kinshasa mais avec deux ressortissants congolais à savoir Roger Bulenda Kachunga et Danny Lukoo Mwinda, tous deux soupçonnés d’être proches du mouvement rebelle de John Tshibangu, lui-même arrêté, fin janvier, en Tanzanie.

Après cette arrestation, ces deux hommes auraient quitté Nairobi pour Bangui. Ils auraient ensuite tenté de rallier Bangassou pour passer clandestinement en RDC mais leur route s’est arrêtée à Damara, à une cinquantaine de km de Bangui.

Cet échange témoigne, en tout cas, d’un réchauffement des relations entre les deux voisins, en matière de coopération judiciaire. Les relations entre les deux pays s’étaient refroidies quand Bangui, pendant six mois, s’est refusé en vertu du droit humanitaire, à extrader deux autres rebelles congolais, Freddy Libeba et Alexandre Mitshiabu. Ces derniers se sont finalement évadés, suscitant colère et agacement à Kinshasa.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here