Centrafrique : Les Antibalaka (aile Ngaïssona) se rangent sur la démarche de l’UA visant la recherche de la paix dans le pays

0
107

Bangui — Le panel des experts de l’Union Africaine sur l’initiative de la paix dans le pays et les Antibalaka de l’aile Ngaïssona se sont félicités des points d’accord trouvés après discussions ce 24 février à Bangui. Un pas décisif vient d’être franchi avant le dialogue avec le gouvernement.

L’initiative africaine continue d’enregistrer du succès dans son approche dans le pays. Après avoir discuté avec le MPC, la Séléka rénovée et bien d’autres groupes armés à l’intérieur du pays, c’est au tour des Antibalaka aile Ngaïssona de s’adhérer à l’initiative africaine. Cette initiative lancée depuis plusieurs jours a déjà produit quelques effets positifs sur le terrain parallèlement au processus DDRR qui fait son chemin et qui constitue des points de discussions entre les experts du panel et les groupes armés.

Moussa Bedializoun Nebie, président du panel s’est montré confiant à l’issue des discussions avec les Antibalaka et du prochain dialogue avec le gouvernement «notre deuxième tournée vise à renforcer la confiance établie avec les groupes armés et à les préparer davantage à l’organisation et les informer des efforts qui sont faits pour rétablir la paix et la réconciliation dans le pays et également enregistrer les revendications qui étaient prévues lors du premier tour. Nous avons souhaité que les Centrafricaines et les Centrafricains acceptent de dialoguer, de se parler les uns aux autres et qu’à l’issue du processus politique en cours et par des moyens non violents, nous puissions adopter un document qui sortira des discussions et qui sera un document de consensus» a-t-il indiqué.

Béranger Ludovic Igor Lamaka, porte-parole des Anti-Balaka s’est réjoui de cet accord et appelle les autres groupes armés à s’aligner «cela a été pour nous des discussions très riches et c’est un rendez-vous du donner et du recevoir. Quoi de plus normal pour le retour de la paix en République Centrafricaine et j’engage tous les groupes à adhérer à cette initiative pour la paix» a-t-il exhorté.

L’Union Africaine s’est impliquée aux côtés des Centrafricains dans la résolution de la crise depuis plusieurs années. Sa feuille de route pour la paix est une étape parmi tant d’autres et intervient après la résolution ayant autorisé l’envoi des troupes africaines de la MISCA dans le pays. Lesquelles troupes ont été remplacées par la Minusca.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here