Centrafrique : Le Ministre Wanzet Linguissara déploie des forces de défense et de sécurité pour sécuriser le Km5

0
232

L’enclave musulmane du Km5 vit depuis la soirée de jeudi 22 février au rythme d’affrontements entre deux factions rivales des milices locales. Les échanges de tirs à l’arme lourde et légère se sont poursuivis jusqu’à ce vendredi matin et ont paralysé toutes les activités commerciales du Km5.

Le Ministre de la Sécurité publique Henri Wanzet Linguissara s’y est rendu ce vendredi en fin de matinée. Il a rencontré Youssouf, chef de l’une des factions pour appeler au calme. Et pendant que le membre du gouvernement est en pourparler avec Elmery le chef de l’autre faction, les détonations d’armes ont repris dans la zone commerciale. Déconcerté face à l’échec de la recherche d’une solution négociée, le Ministre a opté pour la fermeté.

« Tout d’abord, ce sont des forces non conventionnelles détenant illégalement des armes qui dictent leur volonté. Le gouvernement est obligé de prendre ses responsabilités. Nous allons maintenir sur place la présence des Forces armées centrafricaines (Faca) y compris des forces de sécurité intérieure, notamment la Police et la Gendarmerie, bien entendu sous la coupe de la Minusca, afin de mettre fin à cette situation », a déclaré le Ministre Henri Wanzet à l’issue de la réunion de crise tenue avec les autorités administratives et religieuses locales du 3ème arrondissement.

« Le bilan est bien lourd et cela ne doit pas continuer comme-ça ! », s’exclame le Ministre qui avance le chiffre de 4 morts et plusieurs blessés.

Il appelle par ailleurs, le Conseil islamique, le Comité des sages et le Maire du 3ème arrondissement de Bangui à se tenir debout pour soutenir les actions des forces de défense et de sécurité, en vue du rétablissement de l’ordre « dès aujourd’hui » dans le 3ème arrondissement.

Le Ministre implique également les commerçants du Km5, car à l’origine, les commerçants organisaient des quêtes pour soutenir les milices au motif que celles-ci devraient assurer la sécurité de leurs biens. Cette aubaine estimée à environ 6 millions de Francs Cfa par mois par le Collectif des opérateurs économiques aurait été la cause de la dissidence de Youssouf jadis élément dans le groupe de Elmery.

Finalement, les deux groupes rivaux se battent autour de la pomme de discorde qui se trouve être cette aubaine alléchante que constituent les quêtes organisées par les commerçants.

Fred Krock

Source : abangui

abangui

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here