Centrafrique : Courte victoire des Sénégalais sur les Fauves de Bas-Oubangui

0
87

BANGUI, 24 Février 2018 (RJDH) – La sélection centrafricaine de basketball a manqué in-extremis le 23 février une victoire (65-70) contre les colosses sénégalais aux éliminatoires Zone Afrique de la Coupe du Monde 2019. La maladresse des centrafricains aux lancers francs a été fatale aux hommes du coach Gabin Maraida.

Les centrafricains ont fait une fausse note à leur entrée dans les éliminatoires de la manche aller Zone Afrique de la Coupe du Monde 2019 en s’inclinant devant les Lions du Sénégal.

Dominateurs des sénégalais durant les trois (03) cartons du match, les Fauves de Bas-Oubangui ont lâché prise à six minutes de la fin du match. Les 20 points du meneur centrafricain, Destin Damachoua et les 17 points de son coéquipier W.Kossangué qui étaient hier en santé de charme n’ont pas suffit aux hommes du coach Ulrich Gabin Marida de battre des sénégalais favoris du Groupe D.

A la mi-temps, les Fauves dominaient les Lions d’un panier (37-35). De retour du vestiaire, les centrafricains profiteront des maladresses  de leurs adversaires pour creuser l’écart à six points (51-45). Regrouper en zone, la défense sénégalaise devient hermétique. Lamine Sambe (16 points) et Xan D’Almeida (4 points) animeront le jeu des Lions dans la moitié du 4e Carton pour surclasser les Fauves (61-55) en perte de vitesse et maladroits dans les lancers francs. Le sursaut des centrafricains (65-67) pour passer la barrière sénégalaise sera vain. Les Fauves paieront cher leur maladresse aux lancers francs qui a permis aux sénégalais de les vaincre (65-70) dans le Pavillon de Mexaquene vide de supporters.

Les centrafricains ont péché pour leur maladresse aux lancers francs :

Les centrafricains ont su exploiter les points faibles des sénégalais de « relancer la transition, faire des contre-attaque et provoquer beaucoup de fautes », a indiqué le coach Ulrich des fauves, Gabin Marida mais a regretté que le seul défaut de ses joueurs « c’est la concrétisation des lancers-francs ».

Pour le coach sénégalais, Abdourahmane Ndiaye, dit « Adidas », son équipe a su assoir son jeu au « plan défensif ». Il a salué l’agressivité des centrafricains et a posé des problèmes aux colosses sénégalais. Le match contre les centrafricains est « une bonne leçon ».

La maladresse n’est pas aussi la cause de cette défaite, mais se justifie aussi par l’inexpérience des Fauves : « la RCA qui jouait après mi-temps n’existe plus.
C’est le manque d’expériences dans la gestion d’un match ou un problème de coaching qui serait la cause de cette défaite », a noté Constant Mangazou.

Nous soulignons aussi que le banc des centrafricains n’est pas pourvu comparativement à celui des sénégalais. Seuls cinq (05) ont été vraiment actifs : Destin Damachoua (20 pts et 34 mn 57 s de jeu), William Kossangué ( 17Pts et 31 mn 26 s de jeu), Max Kouguere (12 points et 26mn de jeu), Johan Stanley Grebongo (10 Pts, 8 rebonds et 33mn 30 s de jeu) et Jimmy Djimrabaye (6 Pts, 3 rebonds et 22mn 13s de jeu).

Réactions du public centrafricain :

De l’avis des supporters centrafricains, en dépit de cette défaite, les Fauves de Bas-Oubangui n’ont pas « démérité ».

« Défaite oui, nous l’admettons ! Mais nous restons fiers de la prestation des fauves aujourd’hui. Cela n’était pas le cas il y’a quelques années, dans les matchs avec Sénégal, rappelons nous », a commenté Xavier Arnauld Fagba.

« Ah, c’est le début, toutes mes encouragements les Fauves… », a  encouragé Abbo Zankpoa Jacob.

Pour l’ancien Fauve, Donatien Laguerre, « ils avaient le match en main dommage et bravo car ils ont répondu présent.Courage pour la suite ».

Dans la même soirée, les mozambicains sont vainqueurs des ivoiriens (66-53). Aujourd’hui, la République Centrafricaine sera opposée à la Côte d’Ivoire tandis que, les leaders du Groupe D croiseront le fer : Sénégal – Mozambique.

Source : RDJH

RDJH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here