Nigeria : 76 écolières secourues , et deux morts après l’attaque de Boko Haram

0
31

« Tout le monde célèbre leur retour avec des chants et des hommages à Dieu », a déclaré Babagana Umar, un des parents dont la fille avait disparu. « La seule triste nouvelle, a-t-il ajouté, c’est la mort des 2 filles et il n’y a aucune explication ».

Les filles secourues sont retournées dans le village de Dapchi mercredi soir, ont encore dit Umar et d’autres villageois.

Au moins 13 élèves sont toujours portées manquantes, et Reuters a été incapable de déterminer comment les 2 filles ont perdu la vie. Plutôt, mercredi, des sources avaient dit à l’agence de presse que 91 personnes étaient portées disparues à leur école mardi.

Les insurgés djihadistes de Boko Haram ont attaqué Dapchi, dans l’Etat de Yobe, lundi soir.

La police et les autorités de cet Etat du Nord-Est ont dit mercredi que rien ne prouve que les filles ont été enlevées, bien que le gouvernement local ait annoncé par la suite, dans un communiqué, que l’armée avait secouru certaines des élèves détenues par Boko Haram.

Les autorités nigérianes démentent souvent, si elles ne minorent pas l’importance de tels incidents, y compris l’enlèvement des lycéennes de Chibok et de plus récents kidnappings tout comme l’ampleur des attaques de Boko Haram dans le Nord-Est.

Le président Muhammadu Buhari a envoyé son ministre des Affaires étrangères et celui de la Défense mercredi à Yobe pour enquêter sur la situation, a dit le ministre de l’Information, Lai Mohammed, qui était lui-même en route pour cet Etat.

Avec Reuters

Source : VOAAfrique

VOAAfrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here