Libération de 110 personnes prises en otage dans un village proche de Paoua au nord de la RCA

0
59

APA-Bangui(Centrafrique) – Au total 110 personnes retenues au village Bémankoura par les ex-Séléka du général Mahamat Bahar ont été liber é ce lundi après deux jours de captivité, a-t-on appris de sources sécuritaires.

Le rapt de ces personnes s’est produit à 20 km de Paoua sur la route de Béboura au nord de Centrafrique à plus de 500 km de Bangui.

Elles étaient 111 personnes faites prisonnières. Les ravisseurs ont d’abord tué un des otages, un jeune homme, avant de relâcher les autres.

Cette prise d’otage a été confirmée par Martin Ziguélé, originaire de la région et deux députés en visite dans la ville.

« Ce sont les ex-Séléka en débandade sur l’axe Béboura-Bémal qui ont pris en otage 111 villageois à Bémankoura. Un d’entre eux a été tué et les 110 libérés », ont précisé les mêmes sources.

« Il y a une amélioration de la situation sécuritaire. Les ex-Séléka ne tiennent plus les positions ni les villages » a relevé le député Ziguélé.

Pour lui, « le problème est de fermer la frontière avec le Tchad, complètement libre », ajoutant que : « de Bémal jusqu’à Bémbélé à la frontière, il n’y a aucune force armée ».

La mission parlementaire des élus de la préfecture de l’Ouham-Péndé en séjour à Paoua a mesuré l’importance pour les Forces armées centrafricaines (FACA) de sécuriser la frontière avec le Tchad voisin.

En plus des FACA, il y a un déploiement des casques bleus qui traquent pour le moment ces mouvements rebelles.

Source : Africatime

Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here