Centrafrique : exhumation du corps du commandant de la Rj assassiné par le MNLRC vers Paoua

0
44

À la demande de la famille du défunt, le corps du chef rebelle, commandant du mouvement Révolution Justice dirigée par l’ex-gendarme Armel Sayo, assassiné au mois de décembre 2017 par les rebelles du MNLRC proche de la Sous-Préfecture de Paoua, vient d’être exhumé par la Minusca.

Selon la famille du défunt Delfin Belonga,commandant du mouvement rebelle Révolution et Justice assassinée à Bétoko à 45 kilomètres de Paoua en décembre 2017 par les combattants rebelles du Mouvement national pour la libération de la République centrafricaine, le corps de la victime vient d’être exhumé par une équipe de la Minusca au village Bebanguet à quelques dizaines de kilomètres de Paoua.

D’après la famille, le corps déterré présente des traces de torture grave, ce qui soulève d’énormes inquiétudes quant à la méthode utilisée par les MNLRC pour assassiner leurs victimes. D’après certains témoins contactés par CNC, le corps de la victime a été attaché par des cordes jusqu’au coude avant d’être jeté dans un puits d’eau.

Finalement, dans ce trou que le corps du chef rebelle a été déterrer ce lundi par la Minusca en présence de la famille.

Les auteurs de cette tuerie, quant à eux, sont chassés de leur quartier général de Bétoko et se massent actuellement à quelques kilomètres de la frontière avec le Tchad.

Rappelons que c’est après l’assassinat de commandant de la RJ Delfin Belanga que les deux groupes rebelles, alliés quelques heures plutôt, se sont mis à s’entretuer avec comme victimes collatérales les femmes et les enfants. Plus de 300 personnes ont été tuées et près de 200 000 déplacés internes et externes dont quelques 70 000 à Paoua.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here