Centrafrique : pris de peur, Touadéra communique

0
211

La démocratie clochardisée du président Touadéra, activée depuis vingt-trois mois après sa prise de pouvoir tendant à recourir aux mercenaires étrangers pour former une armée propre à son régime et aux sociétés-écrans afin de bien s’enrichir commence à donner de l’insomnie à ses auteurs. Pour preuve, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement Ange Maxime KAZAGUI, instruit lors du dernier conseil des ministres par le président Touadéra, rassure ceux qu’il qualifie des partenaires traditionnels de la Centrafrique notamment la France, de ne pas songer à une quelconque mésentente entre elle et la Centrafrique.

Pour le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement Ange Maxime KAZAGUI, il est hors de question que le président Touadéra abandonne la France.

Rappelant qu’à la faveur d’un accord signé entre le président Touadéra et un marchand d’armes russes, plus de 200 mercenaires russes travaillant pour la société Sewa Société Services séjournent depuis plus d’un mois à Bangui et une centaine d’autres dans le désert soudanais frontalier avec l’Égypte en vue de former des soldats Faca .

Voici l’intégralité du communiqué du gouvernement signé, au nom de Touadéra et Simplice Mathieu Sarandji, Ange Maxime KAZAGUI.

COMMUNIQUÉ GOUVERNEMENTAL

Nous observons depuis quelque temps, la floraison d’articles dans la presse qui ont tendance à mettre à mal les bonnes relations de notre Gouvernement avec les pays amis.

Ces articles évoquent, une prétendue attitude adverse de certains pays dont particulièrement la France, qui est indexée avec insistance comme s’opposant au réarmement des Forces Armées Centrafricaines, et plus particulièrement à la fourniture des équipements militaires aux FACA par la Russie.

Il est utile de faire connaître à tous, que nos partenaires traditionnels, dont la France ont appuyé et accompagné notre pays pour la formation de nos forces années, directement ou à travers l’EUTM, et mieux encore, pour la fourniture des équipements par la Russie pour laquelle la France comme les autres partenaires ont donné leur plein accord lors de la discussion sur la question au Conseil de sécurité des Nations-Unies.

Le Gouvernement attire l’attention des journalistes et organes de presse sur les effets négatifs de tels articles sur les relations avec les pays amis. Il saisit cette opportunité pour réaffirmer la qualité de ces relations bilatérales avec nos partenaires traditionnels et particulièrement la France, ainsi que sa volonté de maintenir celles-ci et de les promouvoir.

Le Ministre de la Communication et des Media,

Porte-Parole du Gouvernement.

Ange Maxime KAZAGUI.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here