fbpx
Accueil Société Centrafrique : Le CPDE invite à l’adoption de la loi sur la...

Centrafrique : Le CPDE invite à l’adoption de la loi sur la protection de l’enfance

0
40

BANGUI, 12 février 2018 (RJDH) —Le Centre pour la Promotion et la Défense des Droits de l’Enfant (CPDE) a, dans un communiqué de presse, invité l’Assemblée nationale à adopter la loi sur la protection de l’enfance et à l’amélioration de la situation des enfants associés aux groupes armés. Cet appel est lancé alors que le monde célèbre ce 12 février la journée mondiale contre l’enrôlement des enfants dans les forces et groupes armés.

La République Centrafricaine détient actuellement le record mondial des enfants soldats. Environ 12.500 enfants sont utilisés dans les groupes armés. Cependant, l’engagement de l’Etat et des groupes armés depuis le Forum de Bangui en 2015 de libérer tous les enfants soldats n’est pas traduit dans les faits, même si quelques 3.066 sont libérés en 2017. C’est dans ce contexte que CPDE alerte les autorités sur trois faits majeurs qui constitueraient selon lui la violation des droits de l’enfant.

Dans un communiqué de presse, Remy Djamouss,  président du CPDE attire l’attention des autorités en ces termes : « Considérant l’urgence globale d’une application des recommandations du Comité des Droits de l’Enfant de l’ONU afin d’améliorer la condition des enfants dans notre pays, nous attirons particulièrement l’attention du Gouvernement sur les mesures majeures qui devraient faire l’objet d’une mise en œuvre immédiate, notamment : l’adoption et la promulgation de la loi sur la protection de l’enfance après sa mise en conformité à la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, comme souligne le point 7 des recommandations du Comité ; la gratuité effective de l’éducation dans tous les établissements et l’amélioration de la situation des enfants associés aux groupes armés».

Pour CPDE, «la réalisation de ce progrès en la matière nécessite des actions concrètes et conformes aux engagements écrits du Gouvernement et aux recommandations du Comité des Droits de l’Enfant de l’ONU».

Dans ce communiqué le CPDE a salué la ratification du Protocole facultatif à la Convention relative aux droits de l’enfant concernant l’implication d’enfants dans les conflits armés le 21 Septembre 2017. Cependant, il se dit vivement préoccupé par la situation des enfants en République Centrafricaine. «Le CPDE constate un immense décalage entre les mesures annoncées en faveur des Droits de l’Enfant et leur réalisation. En effet, un an après cette rencontre, elles n’ont malheureusement pas été mises en œuvre», regrette cette organisation.

Le CPDE lance un cri d’alarme sur ces points alors que plusieurs enfants vivent dans des conditions difficiles liées à la crise qui secoue le pays depuis 2012.

Source : rjdh.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here