Centrafrique : L’année 2017 est positive malgré les pertes en vies humaines selon le CICR

0
29

BANGUI le 9 Février 2018(RJDH) – Le Chef de la délégation du Comité International de la Croix Rouge a présenté des réalisations modestes mais importantes pour son organisation en 2017 et déplore le nombre important du personnel tué dans l’assistance humanitaire dont les cas dans le pays constituent la moitié à travers le monde.

Jean François Sangsue a indiqué que conforme à sa mission, son organisation a pu faire un pas important. «Nous ne pouvons jamais être satisfaits de ce que nous avons fait. Car il y’a malheureusement toujours d’autres besoins à satisfaire. Nous devons néanmoins souligner que nous sommes parvenus à réaliser un certain nombre d’activités dans ces domaines divers et variés que ce soit l’accès aux soins médicaux, à l’eau potable, que ça soit tout ce qui doit être fait en termes de sécurité économique. Mais aussi des volets importants de la protection des personnes privées de liberté, du rétablissement des liens familiaux, de la protection des civils et l’engagement d’être en contact avec les porteurs d’armes pour qu’ils respectent les gens qui ne participent pas aux combats» a-t-il indiqué.

Cette modeste réalisation n’empêche pas le CICR de porter un projet ambitieux et des perspectives pour l’an 2018 «l’année 2018 amènera le CICR à poursuivre les mêmes axes d’intervention qui peuvent se décliner dans les mêmes domaines mentionnés ci-haut, dont une capacité de réponse à l’urgence mais aussi cette volonté de ne pas maintenir dans une position d’assistés des Centrafricains qui, petit à petit, pourraient recouvrer leur autonomie» a-t-il souhaité.

Le CICR a aussi déploré la perte en vies humaines des populations centrafricaines mais aussi de 14 acteurs humanitaires qui sont tués en 2017.

Cette organisation va progressivement fermer l’une de ses structures à Birao, une ville du Nord du pays et transférer à la Croix-Rouge Centrafricaine (CRCA) les compétences de répondre aux besoins de cette population, tout en créant un autre sous-bureau à Bouar à l’ouest du pays. Selon des sources proches du CICR, ce bureau du CRCA est appelé à être fonctionnel dans un proche avenir.

Source : RDJH

RDJH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here