Centrafrique : Bangassou, les rois locaux Anti-Balaka condescendent à lâcher du lest

0
121

Pour une mise à jour. les anti-balaka pompeusement dénommés “auto-défenses” par une certaine presse centrafricaine complaisante y font la loi à 100%, après y avoir créé un pogrom anti-musulman. le tout, sous les yeux des casques bleus pourtant présents dans la ville. reste le réduit du camp improvisé de déplacés dit du “petit séminaire”, qu’ils ne cessent de harceler. un fort sous siège depuis un mois, en bloquant toutes possibilités d’approvisionnement.

Des ongs leur avaient demandé d’au moins desserrer l’étau en laissant la possibilité d’un couloir humanitaire d’assistance. Ce qu’ils avaient refusé, en neutralisant l’axe routier possible d’approvisionnement en vivres de survie. Au point même d’affirmer leur emprise sur la ville, en faisant le coup de feu avec la MINUSCA il y a exactement une semaine.

Rappelons que plus de 2.000 personnes sont piégées dans le camp du Petit séminaire de Bangassou – dernier réduit des musulmans survivants – et volontairement affamées par cette milice.

Les dites autorités locales, après d’âpres négociations, ont finalement obtenu de ces Anti-Balaka, leur accord pour la réouverture du couloir humanitaire permettant d’approvisionner en vivres les déplacés internes.

Commentaire d’un des chefs AB local : “Il fallait l’accord de notre coordination, et finalement nous sommes d’accord pour l’ouverture de l’axe pour les approvisionnements. Mais ces gens devront se tenir tranquille, sinon on recommencera à fermer.“

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here