Centrafrique : Les autorités de la Ouaka au centre mettent en exergue la langue française à travers une école des adultes

0
54

BAMBARI, le 07 Février 2018 (RJDH)—Dans un partenariat avec Caritas une organisation non gouvernementale, la commune de Pladama Ouaka mettent en place une structure d’apprentissage de la langue française des adultes. Une initiative lancée après un constat dans la localité.  

Cette école a vu le jour dans un contexte où l’éducation a régressé considérablement non seulement à cause de la crise, mais surtout par la baisse de niveau qui a affecté l’éducation du point de vu global dans le pays. Un élan pouvant oxygéner le retour à la base pour amorcer véritablement le développement après la volonté des autorités du pays à augmenter le budget de l’éducation conformément à la déclaration de Dakar qui veut que chaque pays consacre 13% de son budget à l’éducation.

Le Président de la délégation spéciale de la Commune de Pladama-Ouacka Désiré Thogo justifie la création de cette structure scolaire « Nous avons créé cette école au bénéfice des Femmes des 4 villages de la Commune de Pladama-Ouacka, dans le but de lutter contre l’analphabétisme en milieu des Femmes dans nos quatre Villages à savoir Thogo ,Yamalet ,et Maipoutou sur l’axe Bambari en particulier à Bakala et le Village Atongo sur l’axe Bambari-Grimari » a-t-il souligné.

Il explique comment les cours vont être dispensés « Les apprenantes sont divisées en deux niveaux. Le Niveau1 concerne celles qui n’ont jamais mis pied à l’école et le Niveau 2 concerne les anciens élèves qui ont abandonné l’école, les apprenantes ont bénéficié d’un appui en matériels et didactiques de la part des Sœurs Jésuites, mais il y a encore des difficultés » a conclu Désiré Thogo Président de la Délégation Spéciale de la Commune de Pladama-Ouacka.

Mieux vaut tard que jamais dit-on le pays peut compter sur ces apprenants dans l’optique de son relèvement après la crise.

Source : RDJH

RDJH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here