Deux ex-miliciens anti-balaka de Boda devant les assises pour l’assassinat d’un ex-compagnon

0
38

Bangui – Le Procureur général, Eric Didier Tambo, a requis, lundi 5 février 2018 à Bangui, une peine de travaux forcés à perpétuité à l’encontre de Chérubin Wilikondji et Ésaïe Dollet, deux ex-miliciens anti-balaka, poursuivis pour association de malfaiteurs et assassinat.

Le procureur général a fondé sa demande sur la nécessité d’infliger une sanction exemplaire aux deux hommes fortement soupçonnés d’avoir assassiné, à Boda, dans la préfecture de la Lobaye, leur ex-compagnon d’armes, Japhet Balékossi, en représailles de sa collaboration avec les forces régulières.

Pour sa part, le collectif des avocats des ONG œuvrant pour les droits de l’homme (Ligue centrafricaine des droits de l’Homme et Fédération internationale des droits de l’Homme) a demandé un franc symbolique à titre de dommages et intérêts.

Quelques heures plus tôt, la même Cour avait condamné à 20 ans de travaux forcés le nommé Jospin Tordet, allant au-delà de la réquisition du Procureur général qui avait requis 17 ans de travaux forcés à l’encontre de l’accusé poursuivi pour vol aggravé et évasion.

Suspendue en fin d’après-midi après les plaidoiries des avocats de la partie-civile et le réquisitoire du Procureur général, l’audience devrait reprendre mardi 6 février, avec les plaidoiries de la défense.

Il convient de rappeler que la session criminelle est prévue pour prendre fin le 8 février prochain, après un mois de débats.

François Biongo / ACAP

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here