La Chine fournit une aide alimentaire de 1.400 tonnes pour les victimes de la crise

0
71

Bangui – Le gouvernement de la République Centrafricaine (RCA), à travers le ministre des Petites et moyennes entreprises, de l’Artisanat et du Secteur informel, Bertrand Touaboy, suppléant son collègue de l’Economie, du Plan et de la Coopération, a réceptionné un don de 1.400 tonnes de vivres d’une valeur de 2 millions de dollars, soit 1 milliard de francs CFA, lors d’une cérémonie officielle, mercredi 31 janvier 2018 à Bangui.

L’objectif de ce don composé de sacs de riz, de légumineuses et d’huile végétale et pour lequel une convention a été signée entre les acteurs le 30 septembre dernier est de voler au secours des personnes déplacées des préfectures du Haut Mbomou, du Mbomou, de la Basse-Kotto, de la Haute-Kotto, de la Ouaka, de l’Ouham et de l’Ouham Pendé.

Le Ministre Touaboy, tout en remerciant le gouvernement et le peuple chinois, a rappelé l’engagement du président chinois Xi Jinping lors du sommet sino-africain de Johannesburg d’aider les pays africains, dont la RCA.

Il a promis que les vivres iront directement aux bénéficiaires puisque la mission de distribution a été confiée au Programme Alimentaire Mondiale (PAM).

L’ambassadeur de Chine en RCA, Ma Fulin, a, quant à lui, mis un accent sur des efforts supplémentaires à fournir par le gouvernement en vue d’éradiquer la pauvreté, vecteur des crises à répétition. Une manière pour lui d’aller au-delà de l’assistance alimentaire.

Pour le représentant du PAM en RCA, Félix Gomez, ce don sera distribué à plus de 135.000 personnes extrêmement vulnérables à l’insécurité alimentaire afin d’éviter la malnutrition aigüe à plus de 13.400 enfants de moins de 2 ans.

Il a même évoqué l’encouragement des écoliers, à travers un programme de repas scolaire dans certaines régions.

Suite aux effets pervers de la crise née en RCA depuis décembre 2012, les programmes agricoles sont sérieusement perturbés. De nombreuses personnes, craignant pour leur vie, ne résident que sur des sites de déplacés internes, à la merci de l’assistance humanitaire. Raison pour laquelle, le don chinois en vivres est venu à point nommé.

Alain-Patrick Mamadou / ACAP

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here