Clôture à Bangui d’une formation sur les techniques culturales à l’intention de jeunes maraîchers

0
88

Bangui – Le chargé de Programme de l’Organisation des Nations-Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), M. Ngounio Gabia a clos, vendredi 26 janvier 2018 à Bangui, la formation de vingt (20) jeunes maraîchers identifiés et sélectionnés dans les différentes zones périphériques ciblées sur les techniques culturales et le rôle de la jeunesse dans le développement agricole de la République Centrafricaine.

« Cette formation vise à amorcer la création d’un groupe d’ambassadrices et ambassadeurs ayant pour mission de sensibiliser leurs pairs à l’importance de l’agriculture dans la lutte contre l’instabilité, en promouvant l’emploi pour le renforcement de la sécurité alimentaire et la mise en valeur des opportunités de travail décent que le secteur agricole peut offrir aux jeunes à Bangui ainsi que dans les zones périphériques », a indiqué Ngounio Gabia.

Il s’agit de former vingt jeunes maraîchers exerçant dans la capitale Bangui et ses zones périphériques aux techniques agricoles et à la gestion de leurs activités agricoles afin de les appuyer grâce à quelques kits maraîchers, a-t-il précisé.

Selon lui, cette initiative cadre bien avec le mandat de la FAO qui est de soutenir et développer l’agriculture.

Ngounio Gabia a réitéré l’engagement de la FAO à apporter son appui multiforme tant aux jeunes formés qu’au ministère de l’Agriculture afin de permettre aux jeunes de mettre en œuvre les connaissances acquises durant cette formation afin que cette formation soit rentable.

L’un des représentant de l’Association ; « Forces Verte » , Dokossi Jonathan Gomer a solliciter auprès de la Fao un appui multiforme en vue de la mise en pratique des acquis de cette formation.
Durant trois jours, les participants ont été édifiés sur les modules suivant : l’agriculture centrafricaine et les techniques culturales, les techniques culturales pour une production durables de culture maraicher et leadership, jeunesse et agriculture.
Il convient de rappeler que cette formation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme « Graines d’Espoir » porté par l’organisation (URU) avec le soutien de la FAO.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here