La RDC signifie à la Belgique la fermeture de son consulat européen à Kinshasa

0
63

Kinshasa a également fait savoir à Bruxelles qu’elle souhaitait la « cessation immédiate des activités » de l’Agence belge de développement Enabel, dans une note à l’ambassade de Belgique en RDC dont l’AFP a eu copie.

La note « est arrivée à destination cet après-midi », a indiqué à l’AFP une source dans l’entourage du président Joseph Kabila.

La transmission de cette « note verbale » a été confirmée et détaillée dans un long communiqué de presse du ministère congolais des Affaires étrangères transmis à l’AFP.

En début de soirée, la Belgique indiquait n’avoir rien reçu. Cette note, « non datée et non signée », « n’a pas été authentifiée par le ministère belge des Affaires étrangères qui a affirmé ne pas l’avoir (encore) reçue », selon l’agence Belga.

Kinshasa a annoncé la transmission de cette note dans un contexte de fortes tensions avec la Belgique dues à la crise politique dans son ex-colonie.

La Belgique a annoncé le 10 janvier « une révision fondamentale » de sa coopération avec les autorités congolaises jusqu’à « l’organisation d’élections crédibles », en condamnant les violences du 31 décembre à Kinshasa.

Les autorités congolaises avaient boudé l’inauguration de la nouvelle ambassade belge à Kinshasa le 30 novembre en présence du ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders.

Différente de l’ambassade belge, « la Maison Schengen à Kinshasa est un centre commun de réception des demandes de visas. Cette coopération entre plusieurs Etats Schengen a été créée comme initiative belgo-portugaise. Elle est dirigée par la Belgique et opérationnelle depuis le 5 avril 2010 », lit-on sur son site.

Avec AFP

Source : VOAAfrique

VOAAfrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here