Le TAS lève l’exclusion de l’US Ouakam de toutes compétitions au Sénégal

0
63

 » Dura lex sed lex  » (La Loi est dure mais c’est la loi) dit l’adage. La décision du Tribunal Arbitral du Sport, de lever la suspension de toutes compétitions l’Union Sportive de Ouakam infligée par la commission de recours de la Fédération Sénégalaise de Football, a fait l’effet d’une bombe. Le championnat national de Ligue 1 se déroulait tranquillement, à son rythme habituel, avant que ladite décision ne vienne interrompre sa quiétude et imposer aux instances de décision du football sénégalais la réintégration de l’USO en Ligue 1.

>> Lire aussi : Dix membres d’un club de foot de Dakar écroués

Comment après 8 journées championnat la Ligue Pro pourrait-elle procéder à la reprogrammation des matches et réintégrer l’USO ? C’est la question que se posent tous les affidés du ballon rond au pays de Senghor.

L’US Ouakam blanchie partiellement

Le TAS a en effet, par décision rendue le 17 janvier 2018, jugé recevable  » l’appel déposé par l’US Ouakam contre la décision de la commission de recours de la FSF du 19 septembre 2017 « .

L’organe arbitral du Sport sis à Généve (Suisse) qui tranche des litiges sportifs a par ailleurs décidé que  » l’US Ouakam n’est que partiellement responsable des incidents survenus lors de la finale de la coupe de la ligue du 15 juillet 2017 « . Elle confirme  » que l’US Ouakam a perdu par forfait la finale de la coupe de la Ligue du 15 juillet 2015 « .

>> Lire aussi : Dix interpellations après les incidents meurtriers dans le stade de Dakar

« Les matches qui opposeront l’US Ouakam au Stade de Mbour, lorsque l’USO recevra ce dernier au cours de la saison 2017-2018 se déroulera à huis-clos », selon le TAS qui lève « la rétrogradation en Ligue Régionale prononcée contre l’US Ouakam par la commission de recours de la FSF ».

Le pénal suit son cours

Toutefois, une précision de taille s’impose. La décision du TAS n’a cependant aucun effet sur le volet pénal déclenché par l’information judiciaire ouverte par le Procureur de la République près le Tribunal de Grande instance hors classe de Dakar dans laquelle 14 supporters et joueurs ont été placés sous mandat de dépôt.

En d’autres termes, le Pénal suit son cours. « Tout ce que le procureur avait entamé se poursuit. Donc, le pénal continue parce qu’il y a homicide », explique Abdoulaye Sakho, professeur spécialisé en droit du Sport.

>> Lire aussi : L’Union Sportive de Ouakam suspendue pour sept ans au Sénégal

La voie à suivre pour ne pas chambouler le programme déjà établi

Ces précisions faites, la décision du TAS étant d’application immédiate, comment la fédération devra-t-elle agir pour respecter la loi et ne pas chambouler un championnat qui bat déjà son plein. Professeur Abdoulaye Sakho tente d’apporter la réponse.

« Si la fédération ne veut pas créer de problèmes, elle doit accepter cette décision et l’appliquer. Mais, elle le fera de sorte que cela ne chamboule pas le championnat qui est actuellement lancé. Je conseille à le Fédération Sénégalaise de Football de prendre acte d’abord de la décision, de la notifier également à l’USO. Mais pour l’application, nous fédération, autonomes et responsables, nous allons la différer à l’année prochaine, pour ne pas chambouler ce qui est en train de se faire. Parce que nous sommes en année de coupe du monde et il y a une préoccupation liée au calendrier », conseille le Professeur Abdoulaye Sakho à la FSF.

Ouakam prête à réintégrer la Ligue 1

A l’US Ouakam, on affiche une position diamétralement opposée à la solution proposée par le Professeur Sakho. L’USO est déjà prête pour réintégrer le championnat et rentrer dans ses droits.

>> Lire aussi : Les manifestations sportives suspendues après des violences mortelles dans un stade de Dakar

 » L’US Ouakam se tient à la disposition de la Fédération Sénégalaise de Football et de la Ligue Pro pour discuter autour des modalités de réintégrer la Ligue 1. On attend cette rencontre pour pouvoir entrer tranquillement dans la compétition. Nous comprenons les circonstances avec le mondial qui se profile à l’horizon », a déclaré Abdoul Aziz Gueye, président de l’US Ouakam vendredi en conférence de presse.

Mbour en colère

Ce serait un euphémisme de le dire, mais la décision du TAS en faveur de l’US Ouakam ne plait pas du tout du côté de Mbour. Le Stade de Mbour par la voix de son président, Saliou Samb annonce une plainte contre les responsables et les organisateurs de la finale de la coupe de la Ligue du 15 juillet dernier au cours de laquelle 8 supporters du club de Mbour y ont perdu la vie.

« Nous prenons acte de cette décision avec les conséquences majeures qu’elle peut engendrer en cas de déplacement de l’USO à Mbour. Le Stade de Mbour en appelle au sens de la responsabilité. Il ne pourra pas garantir l’organisation et la sécurité en cas de venue de l’USO. Le Stade de Mbour tient à dégager toutes ses responsabilités. Et le club va porter plainte contre les responsables de l’organisation de la finale de la coupe de la ligue du 15 juillet 2017 et contre les responsables du Stade Demba Diop », dixit le président Saliou Samb.

>> Lire aussi : Bagarres et mouvements de foule font huit morts dans un stade à Dakar

Comme pour dire que cette décision du TAS a certes dit le droit mais l’application risque de connaître quelques difficultés.

Une patate chaude entre les mains de la Fédération et de la Ligue Pro

En effet, suite à la suspension de l’US Ouakam, la Linguère de Saint-Louis reléguée en Ligue 2 a été repêchée. Comment après 8 journées de championnat la FSF et la ligue pro vont procéder pour ne pas chambouler le programme d’autant plus qu’ils avaient comme objectif de clore la saison bien avant la coupe du monde Russie 2018 à laquelle le Sénégal doit prendre part ? Devrait-on aller vers un championnat à 15 en lieu et place du tournoi à 14 qui se joue actuellement ? Comment l’Us Ouakam va-t-elle s’y prendre pour reconstituer une équipe sachant la quasi-totalité de ses joueurs a rejoint d’autres clubs ? Les jours à venir édifierons.

Pour rappel, le 15 juillet 2017 lors de la finale de la coupe de la Ligue opposant l’Us Ouakam au Stade de Mbour, une bagarre entre supporters des deux camps avait occasionné la mort de 8 jeunes supporters Mbourois.

Seydina Aba Gueye, correspondant à Dakar

Source : VOAAfrique

VOAAfrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here