Centrafrique : La jeunesse se souvient des martyrs de 18 janvier 1979

0
48

BANGUI, le 20 janvier 2018 (RJDH) —-Le Conseil National de la Jeunesse (CNJ) a célébré la journée nationale des martyrs de l’ex Empereur Jean Bedel Bokassa placée sous le signe de la paix et du vivre ensemble. Une commémoration qui intervient 39 ans jour pour jour après le drame de 1979.

Cette date historique marque la traque des élèves et étudiants qui protestaient contre la volonté politique du régime de l’époque de faire porter obligatoirement l’uniforme par les élèves et étudiants du pays. Mais si ce mouvement de protestation a entrainé la chute de l’empire, cette célébration intervient dans un contexte de débat autour de l’intitulé «semaine de la jeunesse selon le gouvernement», journée des martyrs pour le Conseil national de la Jeunesse.

Fort de ce débat, le Premier ministre Mathieu Simplice Sarandji a indiqué que ces événements ont marqué l’histoire politique du pays, « la journée du 18 janvier a permis à la Centrafrique d’avoir une nouvelle forme de régime qu’est la démocratie, la liberté et la paix» a-t-il déclaré.

Le président de l’Association Nationale des Etudiants Centrafricains (ANECA) appellent les jeunes à briser la peur «au regard des acquis de la lutte de 1979 contre le régime de Bokassa, les jeunes doivent être fiers et poursuivre la lutte démocratique pour le bien être des jeunes et des étudiants» a scandé  Junior Gonendji.

Cette célébration intervient après la réhabilitation de feu Jean Bedel Bokassa par François Bozizé en 2010, quelque mois seulement avant les élections groupées de 2011 lors desquelles Bozizé était candidat.

Source : RDJH

RDJH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here