Prolongation du procès de l’ex-chef anti-balaka Rodrigue Ngaïbona alias ‘’Général Andjilo’’

0
102

Bangui, Le président de la Cour criminelle a décidé, jeudi 18 janvier 2018 à Bangui, de renvoyer au vendredi 19 janvier, la fin du procès de l’ex-chef anti-balaka Rodrigue Ngaïbona alias ‘’Général Andjilo’’, les plaidoiries de la défense ayant suscité des répliques de la part de l’accusation et des parties civiles. Maître.

Alors que le programme de la 7ème journée du procès prévoyait la plaidoirie de Me. Didier Gonénzapa, second et dernier avocat de l’accusé ainsi que le dernier mot de ce dernier, la Cour a décidé d’autoriser les parties civiles et le ministère public à répliquer à la charge lancée par Me Jean-Pierre Madoukou.

« Il n’y a rien dans le dossier », a-t-il déclaré la veille dans sa plaidoirie, avant de réclamer l’acquittement pur et simple pour son client, dépeint comme un patriote, bon père de famille, qui a tout plaqué pour libérer les siens des exactions de la rébellion Séléka, alors au pouvoir.

« Notre client commun ne se reconnait pas dans les faits qui lui sont reprochés par le ministère public, donc nous avons plaidé pour son acquittement pur et simple », a réitéré Me. Didier Gonénzapa pour qui toutes les accusations portées contre Rodrigue Ngaïbona alias ‘’Général Andjilo’’ ne sont pas soutenus car il manque des pièces à conviction dans le dossier.

La journée du vendredi 19 janvier sera consacrée aux répliques du Procureur général et de la défense avant le dernier mot de l’accusé qui précèdera la délibération.

Réputé pour ses exactions entre le 5 décembre 2013 et le 17 janvier 2015, date de son arrestation, Rodrigue Ngaïbona alias « Général Andjilo » est poursuivi pour assassinat, association de malfaiteurs, vol aggravé, séquestration et détention illégale d’armes et munitions de guerre.

L’accusation a requis contre lui les travaux forcés à perpétuité.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here