Début à Bangui de la revue du 7ème programme RCA/UNFPA pour la période 2012-2016

0
93

Bangui- Les travaux de la revue du 7ème programme de coopération entre la République Centrafricaine (RCA) et le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) pour la période 2012-2016 et prorogé en 2017 ont démarré, mercredi 17 janvier 2018, à Bangui.

L’objectif de cet atelier est de tirer les leçons du précédent programme de coopération et de dégager des perspectives d’avenir pour le prochain programme, couvrant la période de 2018-2021, en cours de validation.

Le Directeur de cabinet du Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Robert Pani, a exhorté les participants appelés à examiner le programme pour qu’ils formulent des recommandations solides.

D’un coût de 32 millions de dollars, soit environ 16 milliards de francs CFA, ce programme a été exécuté par le Ministère de la Santé, celui en charge de la jeunesse, le Ministère des Affaires sociales et le Ministère de la coopération, en partenariat avec des ONG nationales et internationales et les organisations de la société civile.

Ce projet a été conçu conformément à la vision du gouvernement consistant à réduire la pauvreté et améliorer sensiblement et durablement la qualité de vie des populations. Malheureusement, la mise en oeuvre de ce programme a été entachée par les effets pervers de la crise que la RCA a connue à compter de décembre 2012, poussant les acteurs à modifier le processus initial et en mettant l’accent sur le contexte humanitaire.

Avec le retour à l’ordre constitutionnel en 2016 et le redéploiement de l’administration dans certaines provinces, le programme a été remis à l’ordre du jour, d’où son extension en 2017.

D’après le représentant de l’UNFPA, Alain Akandji, malgré la crise, le 7ème programme de coopération a permis de déployer 991 kits d’urgence pour la santé de la reproduction dans les divers foyers de tension pour sauver la vie des femmes, des jeunes filles et garçons ainsi que des adolescents, 186 formations sanitaires des régions sanitaires n° 1, 4 et 7 ont été appuyées et 103.200 jeunes ont été sensibilisés sur le VIH-SIDA.

Avec la fin du programme 2012-2017, a-t-il conclu, un autre programme pour la période 2018-2021 vient d’être adopté et a pris le relais. Son élaboration s’est adaptée au programme de relèvement et de consolidation de la paix (RCPCA). Le système des Nations-Unies a intégré ce programme dans le cadre d’appui à la RCA (UNDAF+), pour la période 2018-2021.

Alain-Patrick Mamadou

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here